GM "très intéressé" par les moteurs diesel de PSA

[ACTUALISE] - Le PDG du groupe américain Dan Akerson a profité du salon de Pékin pour évoquer les difficultés de son groupe sur le marché européen. De son côté, le groupe français attend GM pour aller en Inde.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

GM

A l’occasion d’une conférence de presse en marge du salon de pékin qui a ouvert ses portes lundi, le patron de GM assure être "très intéressé par les moteurs diesel". Dans ce même système il explique que PSA est très intéressé par les technologies du groupe américain.

Le constructeur américain occupe une place de leader en Asie et en Amérique du Nord. Mais sur ces deux marchés le groupe équipe ses voitures en réservoir essence. En Europe à l’inverse la part du diesel est plus importante.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le PDG a profité de cette conférence pour revenir sur les problèmes du groupe en Europe et notamment ceux d’Opel. Comme vous pouvez vous y attendre, nous sommes en discussion avec toutes nos unités en Europe", a déclaré Dan Akerson. Il a souligné que PSA avait été beaucoup plus exposé à la crise en Europe que le groupe GM.

"Tout le monde veut être mondialisé, mais ils (PSA) doivent résoudre un problème... qui est plus douloureux si 85% à 86% de votre chiffre d'affaires est réalisé dans une région du monde qui connaît des difficultés, a-t-il expliqué. Nous y prêtons attention parce que c'est la région où nous perdons de l'argent, c'est une alerte rouge en ce qui nous concerne" .

PSA en Inde, mais pas seul

De son côté, le constructeur français a fait savoir ce jour qu'il ne comptait pas aller en Inde seul mais avec GM. "On a le projet d'aller en Inde mais on a maintenant un partenaire global avec GM. GM a des usines en Inde donc il est évident qu'on reprend nos plans à la base pour regarder comment on peut faire cela plus intelligemment" a déclaré Grégoire Olivier à Reuters. Aujourd'hui on n'a rien à dire sur l'Inde, si ce n'est qu'on travaille et qu'on ne va pas avancer comme on avait prévu en construisant notre propre usine ; on regarde d'autres solutions".

Mais du côté de General Motors, on ne confirme pas l'information. Une porte-parole de General Motors a démenti l'existence d'un projet visant à construire des voitures en Inde avec PSA. "Il n'y a rien de vrai là-dedans, a-t-elle déclaré. Nous avons un partenariat avec (le chinois) SAIC en Inde et notre portefeuille de produits est le résultat de nos propres produits, combinés avec ceux de nos joint-ventures."

Cette intervention fait suite à l’annonce de l’alliance entre les deux groupes en février dernier. Il vise notamment à améliorer leur compétitivité en Europe. Des groupes de travail doivent préparer la mise en place de plateformes de production communes pour certains véhicules, ainsi qu'à la création d'une coentreprise pour les achats et d'un partenariat avec Gefco (groupe PSA) pour la logistique.

Dans ce cadre, le 20 avril, plusieurs porte-paroles ont fait savoir que PSA comptait fusionner les filiales de ses deux marques en Europe dans le cadre de sa stratégie globale de réduction des coûts. L'opération va débuter par la Suisse et l'Allemagne. Philip Zimmermann, porte-parole de Citroën a confirmé l'information révélée vendredi par la "Tribune de Genève" et "24 heures". Le constructeur automobile français réunira sur un seul site à Zurich les sièges de Peugeot (Suisse), pour l'heure à Berne, et de Citroën (Suisse), à Genève. Plusieurs dizaines d'emplois sont affectés.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS