Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

GM, les ouvriers du jouet, la guerre des deux Carlos, Niel-Montebourg: la revue de presse de l'industrie

, ,

Publié le

Les Echos reviennent ce matin sur la nomination de Mary Barra à la tête de General Motors (GM), première femme à diriger le constructeur américain. Le Nouvel Observateur s'intéresse à la face cachée des jouets de Noël, avec des conditions de travail déplorables d'ouvriers en Chine. Suite à l'arrivée chez PSA de l'ancien numéro 2 de Renault-Nissan, Carlos Tavares, la presse nipponne craint "une guerre" avec Carlos Ghosn, patron de l'alliance entre le français et le japonais. Enfin, Libération évoque l'échange de tweets musclés entre le patron de Free, Xavier Niel, et le ministre Arnaud Montebourg.

Mary Barra à la tête du numéro 2 mondial de l'automobile

A la une des Echos ce matin, "Une femme à la tête du géant de l'automobile américaine". L'actuelle vice-présidente de General Motors (GM), Mary Barra, va succéder à Dan Akerson à partir du 15 janvier prochain, a annoncé hier le constructeur américain, numéro 2 mondial de l'automobile. Elle devient ainsi la première femme à prendre les commandes de GM.

"Une nomination qui intervient alors que le Trésor américain vient de céder ses dernières parts dans le constructeur", rappelle le journal économique.

Jouets de Noël : cauchemar dans les usines à rêves

A deux semaines de Noël, Le Nouvel Observateur revient sur les conditions déplorables des ouvriers chinois qui fabriquent les jouets vendus en Europe et dénonce le manque d'informations des consommateurs.

"Des violations du droit du travail local et des normes internationales ont été constatées dans les usines et chez les fournisseurs de Mattel. Fournisseurs qui produisent aussi pour les marques Hasbro, Tomy et Disney", écrit l'article, s'appuyant sur des enquêtes des associations China Labor Watch et Peuples solidaires.


Jouets de Noël : les magasins vous disent-ils... par LeNouvelObservateur

"La guerre des deux Carlos"

Le principal quotidien économique japonais estime que l'arrivée de l'ex-numéro 2 de Renault, Carlos Tavares, à la tête du rival PSA Peugeot-Citroën aura sans nul doute des conséquences sur les activités de Renault-Nissan, notamment sur le marché chinois. "Sans le savoir, Carlos Ghosn a fabriqué un ennemi. La guerre sans foi ni loi entre les deux Carlos est sur le point de commencer", écrit ce mercredi 11 décembre le journal Nikkei, véritable bible des milieux d'affaires au Japon.

Quitter une société pour devenir le patron de sa principale rivale n'est pas chose commune au Japon. Or, Carlos Tavares était aussi un personnage important de l'alliance franco-japonaise Renault-Nissan, rappelle le Nikkei.

Le journal indique encore que le rôle du gouvernement français à l'égard des deux grands constructeurs français est aussi un sujet de préoccupation au Japon. Actionnaire de Renault, l'Etat français pourrait en effet prendre des parts au capital de PSA.

Match Niel-Montebourg sur Twitter

"@Xavier Niel tacle @Montebourg", à lire dans Libération. "Le ministre du Redressement productif, qui sur Twitter attaquait l'offre 4G de Free, a eu droit à une réponse salée du fondateur de l'opérateur", rappelle le journal.

L'échange de tweets s'est déroulé mardi dans l'après-midi. Un nouvel épisode dans les tensions entre le patron de Free et le ministre du Redressement productif, surtout depuis l'annonce de l'offre à prix plancher de l'opérateur low-cost dans la 4G

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle