GM: Le bénéfice chute mais le consensus est battu au 1er trimestre

par Nick Carey et Paul Lienert
Partager
GM: Le bénéfice chute mais le consensus est battu au 1er trimestre
General Motors a annoncé jeudi un bénéfice trimestriel plus élevé que prévu en dépit d'une baisse de la production de pickups, une catégorie de véhicules à marge élevée. /Photo prise le 13 mars 2018/REUTERS/Leonardo Benassatto

DETROIT (Reuters) - General Motors a annoncé jeudi un bénéfice trimestriel plus élevé que prévu en dépit d'une baisse de la production de pickups, une catégorie de véhicules à marge élevée.

Comme ses concurrents Ford Motor et Fiat Chrysler Automobiles, GM compte sur les gros véhicules - pickups, SUV, crossovers - pour doper ses bénéfices, le consommateur les préférant aux traditionnelles berlines.

Durant le premier trimestre, la procédure de conversion des chaînes de montage vers de nouveaux modèles de pickups a provoqué une baisse de la production de 47.000 unités.

GM a dit cette année que son bénéfice annuel stagnerait mais il compte sur les nouveaux pickups pour doper ses marges à partir de 2019. Il a confirmé jeudi son objectif d'un bénéfice par action ajusté de 6,30 à 6,60 dollars cette année.

Le constructeur dit aussi que l'investissement productif a augmenté de plus de 500 millions de dollars durant le trimestre, consacré en particulier aux nouveaux modèles de pickups et à une famille de véhicules d'entrée de gamme conçus avec son associé chinois SAIC Motor.

GM a bénéficié d'un taux d'imposition bonifié durant le trimestre mais sa marge imposable ajustée a tout de même fléchi à 7,2% contre 9,5% un an auparavant.

Il observe que les coûts des matières premières ont augmenté de 700 millions de dollars durant le premier trimestre et que la hausse devrait se poursuivre, comptant pour la compenser sur des réductions de coûts.

GM a sinon fait état d'un bénéfice net trimestriel de 1,05 milliard de dollars, soit 1,43 dollar par action, en baisse de près de 60% sur les 2,61 milliards de dollars (1,75 dollar par action) dégagés un an auparavant.

Le consensus des analystes donnait un bénéfice par action de 1,24 dollar.

Le chiffre d'affaires a totalisé 36,1 milliards de dollars contre 37,3 milliards un an plus tôt et un consensus de 34,7 milliards.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS