GM ferme une chaîne de montage au Canada

2 000 emplois sont concernés par cette décision du constructeur automobile américain annoncée le 1er juin.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

GM ferme une chaîne de montage au Canada

GM entend fermer une des deux chaînes de montage de son site d'Oshawa (Ontario). Cette usine devait déjà fermer en 2008 mais avait été sauvée quelques années de plus face à la demande forte pour le modèle de la Chevrolet Impala.

La chaîne de montage doit donc cesser ses opérations le 21 juin 2013. Mais progressivement le constructeur va supprimer dès le dernier trimestre 2012 une des trois équipes. La deuxième équipe quittera pour sa part l’usine au cours du premier trimestre.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette décision a été critiquée par le syndicat TCA (Travailleurs canadiens de l'automobile). Il estime que "cette décision va à l'encontre de la compétitivité de l'entreprise. La décision de fermer cette chaîne de montage très productive et de laisser 2.000 employés sur le carreau est irréfléchie et pourrait affecter l'entreprise sur le long terme" a affirmé le président du syndicat, Ken Lewenza.

Selon lui, "c'est aussi une trahison après le travail considérable et les sacrifices fournis par les ouvriers pour maintenir General Motors à flot en 2008-2009, quand l'entreprise était au bord de la faillite. (...) On voit aujourd'hui que General Motors a la mémoire courte".

Du côté de la direction du constructeur, Adria MacKenzie, la directrice de la communication de General Motors Canada a assuré à l’AFP qu'il est "trop tôt pour avoir une vision précise de l'impact sur l'emploi" (...) dans la mesure où certains employés de la chaîne de montage vont atteindre l'âge de la retraite et d'autres seront au chômage technique".

Cette annonce intervient quelques mois seulement après que le gouvernement ait révélé un investissement de 68 millions de dollars canadiens pour ce site.

Une charge supplémentaire

Ce même 1er juin, le constructeur a expliqué aussi qu'il allait proposer à des milliers d'ex-salariés de leur verser le reste de leurs indemnités de retraite en une seule fois. Soit une charge de 2,5 à 3,5 milliards de dollars au deuxième semestre. L’impact sur le bénéfice annuel devrait être d’environ 200 millions de dollars.

Mais cette démarche devrait permettre au constructeur d’économiser quelque 26 milliards de dollars à terme sur ses charges de retraites aux Etats-Unis. La transaction devrait être finalisée fin 2012.

Au total, quelque 118 000 ex-employés du groupe désormais retraités sont concernés par ces mesures, dont 42 000 ex-salariés qui se verront proposer l'option du paiement en une fois.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS