GM accélère les licenciements pour éviter la faillite

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

GM accélère les licenciements pour éviter la faillite
Anus horibilis pour les constructeurs automobiles américains et le premier d'entre eux General Motors. Au mois de septembre, le marché américain à connu son pire mois depuis 1993 avec seulement moins de 1 millions de véhicules vendus. Sur l'année, les ventes ont reculé de 13%. Sans faire dans de la prospective osée, les principaux cabinets d'analystes prédisent un des pires mois d'octobre pour ce marché depuis 1983.
Résultat, les constructeurs creusent leurs déficit, à l'image de General Motors qui pour ses deux premiers trimestres a perdu 19 milliards de dollars et proposera un troisième trimestre tout aussi, sinon plus, catastrophique. En quête d'économies et de liquidité, le constructeur a mis sur pied un programme drastique avec pour objectif de dégager 15 milliards de dollars en 2009 afin d'éviter un épuisement de sa trésorerie, évalué à 21 milliarsd de dollars.
Principal levier pour ce faire, la fermeture d'unités de production, mais aussi la revente d'actifs à l'instar de sa filiale de 4X4 et SUV Hummer. Pour ce faire, GM a nommé à la tête de sa filiale, Jim Taylor, ex PDG de Cadillac avec pour mission de dégager 5 milliards de dollars de cette revente.

Sur le front de l'emploi, a l'instar de Renault, GM a mis sur pied un programme d'incitation au départ, proposant une prime de six mois de salaires pour les employés volontaires au départ. Ceux qui acceptent cette prime quitteront l'entreprise dès le mois de novembre.

Dans le cadre des suppressions de postes, GM a annoncé le licenciement de 1600 employés au sein de trois de ses unités. Un peu avant, Ford a supprimé 450 postes en Australie.
General Motors licenciera ainsi 750 employés sur sa ligne Pontiac, 400 sur sa ligne d'assemblage de Wilmington et 500 sur l'unité de Harmtrack à Détroit.

Sur l'unité de Pontiac, qui produit des Chevrolet Silverado et CMC Sierra, GM réduit la voilure et passera de 55 unités produites par jour à 24 dès le mois de février ; Harmtrack, qui produit des Buick Lucerne et Cadillac DTS, la production ralentira pour passer 38 unités par jour contre 56 aujourd'hui ; A Wilminton, qui produit les Pontiac Solstice, Saturn Sky et Opel Roadster, Gm réduira dès le mois de décembre l'effectif de 50%, soit 400 employés. Sur cette unité, la production est réduite quasiment de 50% sur un an. A titre indicatif, en septembre 2007, Wilminton produisait 2 959 véhicules contre 1350 en septembre 2008.

Fabrice Frossard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS