GM a "très bien travaillé l'an dernier avec PSA"

À Detroit, GM parle toujours d'une alliance mondiale avec PSA mais précise bien que les deux partenaires ne travaillent concrètement qu'en Europe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

GM a

"Nous avons très bien travaillé l'an dernier avec PSA", Dan Akerson, PDG de General Motors et Mary Barra, senior vice-présidente en charge du développement global des produits, ont défendu leur alliance avec le groupe français. Mais quand on passe des déclarations au concret, la grande alliance stratégique franco-américaine se réduit bien dans un premier temps à un partenariat européen entre Opel et PSA.

Des opportunités en Europe

Premier élément : la joint-venture achats. "Elle est européenne" confirme Mary Barra alors que la coentreprise devait initialement être mondiale. La vice-présidente se refuse cependant à donner un montant pour chiffrer les économies via cette JV et dément tout redimensionnement du projet à la seule Europe. "Nous avons regardé la géographie des achats des deux groupes et elle est différente, mais en Europe il y avait des opportunités pour réduire les coûts. Nous achetons aussi des composants de manière globale" se défend Mary Barra.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des opportunités en Europe, c'est aussi ce qu'ont identifié PSA et GM pour mettre en place leurs trois programmes communs de véhicules, destinés en majeure partie au vieux continent. "Ces trois programmes sont réalisés avec Opel pour l'Europe. Nous étudions les technologies, il y a beaucoup d'opportunités pour des produits européens. En fait ce n'est pas sur trois mais sur cent programmes que je travaille ! Des véhicules, des composants ..." a tenu à préciser Mary Barra.

GM s'est refusé à donner des précisions sur les usines qui produiront les futurs véhicules communs, comme sur l'organisation concrète du travail pour les ingénieurs en charge de ces programmes. Rien n'a non plus filtré sur de futurs projets communs entre GM et PSA en Amérique Latine. La question a cependant due être évoquée avec Philippe Varin, PDG de PSA, et Jean-Christophe Quémard, directeur des programmes du groupe français, qui devaient tous deux être présents à Détroit.

A Détroit, Pauline Ducamp

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS