Glowee éclaire avec le vivant

Pourquoi elle ? La start-up Glowee utilise la bioluminescence des micro-organismes marins pour proposer un système d’éclairage naturel et peu coûteux. Une solution concrète pour améliorer la performance énergétique des bâtiments.

Date de naissance : 2014

Lieu de naissance : CEA, Fontenay-aux-roses

Fondateurs : Sandra Rey, Maëlle Chassard

Secteur d’activité : Biotechnologies

Partager
Glowee éclaire avec le vivant
Les autocollants bioluminescents de Glowee

Date de naissance : 2014

Lieu de naissance : CEA, Fontenay-aux-roses (92)

Fondateurs : Sandra Rey, Maëlle Chassard

Secteur d’activité : Biotechnologies

L’objectif de Glowee ? Equiper les façades de magasins grâce à un dispositif écologique et peu coûteux, avec des besoins minimum d’alimentation en électricité. L’idée de base vient de Sandra Rey. Alors étudiante en master de design industriel à Strate College, elle mène un projet sur la biologie de synthèse. Elle a l’intuition que la bioluminescence des animaux marins pourrait trouver bien des applications. Une riche idée couronnée en 2016 par le concours Innovators under 35, organisé par la MIT Technology Review, dont elle était finaliste.

« 90 % des animaux marins sont luminescents, d’une manière ou d’une autre, explique Geoffrey de Bérail, COO de Glowee. Notre idée est d’utiliser cette source de lumière naturelle. Pour cela, nous plaçons des micro-organismes d’origine marine dans une coque organique souple. Nous avons développé celle-ci pour qu’elle soit imperméable aux bactéries tandis qu’elle laisse passer l’oxygène nécessaire à la survie des micro-organismes. Ils sont aussi alimentés avec des nutriments ». Pour mettre au point son système, Glowee doit encore maîtriser la reproduction des micro-organismes, ou la fréquence de diffusion des nutriments nécessaires. La start-up composée de 8 chercheurs et qui a plusieurs brevets en cours de dépôt, veut équiper d’ici fin 2016 avec cette technologie des façades de magasins. « Nous pourrions ainsi proposer une source d’éclairage naturel qui permette de passer outre l’interdiction qu’ont les magasins d’éclairer leurs façades avec de la lumière artificielle lorsqu’ils sont fermés. En utilisant des techniques d’optogénétique, nous pouvons donner la capacité aux micro-organismes de n’éclairer que lorsqu’il fait nuit ».

Pour l’instant, les cellules permettent un éclairage comparable à la lueur d’une bougie durant trois jours. Mais Sandra Rey, promet d’atteindre « un mois de luminosité dans très peu de temps ».

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Gestion/exploitation du service « distribution multimédia à l'attention des visiteurs ». Lot 2

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS