[Global Industrie 2021] Universal Robots étend sa palette d’applications de cobotique industrielle

A l’occasion du salon Global Industrie 2021 qui vient d’ouvrir ses portes à Lyon, le spécialiste des cobots Universal Robots dévoile sur son stand de nouvelles applications dédiées à l’industrie. Des démonstrations qui font la part belles à la polyvalence des robots et à leur synergie avec des briques technologies apportées par des partenaires.

 

Partager
[Global Industrie 2021] Universal Robots étend sa palette d’applications de cobotique industrielle
Les cobots d'Universal Robots montent en capacité de charge pour répondre aux besoins industriels

Flexibilité et facilité d’utilisation. Les cobots séduisent de plus en plus les industriels en quête d’un outil de production polyvalent . A l’occasion du salon Global Industrie 2021, qui vient d’ouvrir ses portes jusqu’au 9 septembre à Lyon, le spécialiste danois de la technologie, Universal Robots (UR), a mis les petits plats dans les grands pour convaincre les industriels qui seraient encore réticents à s’équiper.

Six applications industrielles en démonstration

Pour démontrer la pertinence de ses solutions, et surtout leur polyvalence, le coboticien a choisi de présenter six applications. De la palettisation de charges lourdes, à l’assemblage de composants électroniques, en passant par le chargement d’unités d’usinage ou le vissage de pièces sur moteur, les robots collaboratifs d’UR montrent leurs aptitudes à de nombreuses tâches dans l’usine.

« Avec une dizaine de robots sur notre stand, tous réalisant une tâche différente, nous voulons faire la démonstration que cobotique est synonyme de flexibilité pour les industriels », explique Jocelyn Peynet, directeur France d’UR. « Dans un contexte encore impacté par la crise sanitaire, où de nombreuses entreprises réfléchissent à relocaliser rapidement leur production, nous voulons apporter des solutions clé en main. »

Une progression de la charge utile des cobots

Pour répondre aux besoins des industriels, UR table sur une montée progressive de la charge utile de ses bras robotisés. Le Danois présente sur son stand son tout dernier modèle UR10e, une version étendue de l’UR10 qui passe ainsi d’une charge utile de 10 à 12,5 kg. « Nous avons développé cette version pour répondre à des demandes d’industriels qui voulaient une augmentation de 25% de la capacité de charge, notamment pour de la palettisation », met en avant Jocelyn Peynet.

Universal Robot mise également sur le développement d’un écosystème de partenaires, tant au niveau de la partie « hardware » (préhenseurs, capteurs, caméras de reconnaissance…) que du software (système de contrôle). « Au-delà de nos robots, c’est une véritable plateforme technologique que nous proposons aux usines, appuie Jocelyn Peynet. L’industriel, même non spécialiste de la robotique, peut rapidement trouver les briques technologiques qui lui permettent de répondre à ses besoins ».

S’appuyer sur des partenaires technologiques

Le coboticien s’appuie sur des synergies crées au sein de sa maison-mère, l’américain Teradyne, qui a également fait l’acquisition du constructeur de robots mobiles MIR et des sociétés spécialisées dans le développement de logiciels, comme la société Energid, spécialiste du contrôle de trajectoire acquis en 2018.

Ces synergies sont mises en valeur sur le salon Global Industrie, notamment au travers d’une application inédite combinant un cobot UR10e et un robot mobile MIR200. Le robot collaboratif peut ainsi se déplacer librement au sein de l’espace de travail pour apporter une aide sur différents postes de travail.

Le logiciel d’Energid baptisé Actin est présenté pour la première fois en France à l’occasion de Global Industrie. Il est utilisé dans une application de machine d’usinage couplée avec un système de dévracage utilisant un dispositif de vision.

Faciliter le déploiement dans les usines

« Actin est un système qui permet de simplifier grandement l’installation et la programmation des cobots, explique Jocelyn Peynet. Il suffit à l’opérateur d’indiquer au cobot comment prendre une pièce et comment la déposer. Actin se charge de calculer la trajectoire optimale tout en évitant les collision sur la trajectoire ». Une solution sans programmation complexe, qui permet d’ouvrir les TPE et PME à la robotique pour accroitre leur compétitivité.

« Avec l’ensemble de ces briques, une société peut aisément déployer un robot dans son usine ou son atelier et le reconfigurer plus tard, si ses besoins évoluent. La force du cobot est de pouvoir être déployé et totalement opérationnel sur un site en moins d’un mois », conclut Jocelyn Peynet.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Nemours

Entretien et dépannage des logements (vacants/occupés) et des parties communes sur le patrimoine de Val du Loing Habitat

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS