GEM s'arroge un tiers du cobalt de Glencore pour fournir Volkswagen et BMW

Après Samsung et Apple, c'est au tour du chinois GEM de sécuriser son approvisionnement en cobalt. Mais avec une tout autre ampleur. Le fournisseur de CATL a signé un accord pour l'achat de près d'un tiers de la production de cobalt de Glencore, le premier producteur mondial, sur les trois prochaines années.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

GEM s'arroge un tiers du cobalt de Glencore pour fournir Volkswagen et BMW
GEM va acheter 52800 des 167000 tonnes de cobalt que Glencore compte produire en trois ans.

Le géant du négoce Glencore, premier producteur mondial de cobalt, va céder au chinois GEM 13 800 tonnes d'hydroxyde de cobalt en 2018, 18 000 tonnes en 2019 et 21 000 en 2020, soit un total de 52 800 tonnes en trois ans. Le transformateur chinois, également recycleur de batteries, est l'un des fournisseurs majeurs de son compatriote CATL, qui va fournir à Volkswagen une partie importante de la méga-commande de batteries que le constructeur vient de signer pour un montant de 20 milliards d'euros. Tesla, en regard, n'avait signé "que" 17,5 milliards de dollars d'engagements d'achats de cellules lithium-ion pour ses batteries.

Le premier producteur de cobalt pour le plus gros producteur de batteries...

Volkswagen fait avec cette commande une entrée remarquée sur le terrain de Tesla, qui lui aussi peine à sécuriser son approvisionnement en métaux pour batteries, au point de ré-internaliser la chaîne de production, rompant ainsi avec le Toyota Way qui prévalait dans la production de véhicules à moteur thermique. Le constructeur allemand ambitionne de produire 3 millions de véhicules électriques d'ici 2025, en équipant 16 usines d'ici 2022 (contre trois actuellement). Il a pour cela signé des accord commerciaux avec des fournisseurs comme Samsung SDI, LG Chem et Contemporary Amperex Technology (CATL), également fournisseur de batteries pour BMW, qui annonçait la semaine dernière être en passede devenir le premier fabricant au monde de batteries pour véhicules électriques.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans un mouvement similaire, Samsung C&T, filiale négoce du fabricant de téléphones coréen Samsung, négociait un accord pluriannuel avec Somika (mine de Kisanfu en République démocratique du Congo), auquel il achetait déjà du cuivre, rapporte Bloomberg. Somika a confirmé les discussions sans fournir plus de détails sur les volumes envisagés. Son concurrent Apple avait lancé des discussions du même type en février.

Le cours du cobalt ne cesse de monter

Les prix du cobalt ont plus que triplé depuis 2016, en raison des craintes d'offre insuffisante face au boom de la demande, notamment des constructeurs de véhicules électriques. Glencore, dont le cobalt est un sous-produit de ses mines de cuivre et de nickel en RD Congo, au Canada et en Australie, prévoit d'en produire 39 000 tonnes en 2018 - soit environ 35% de la production mondiale attendue - puis 65 000 tonnes en 2019 et 63 000 en 2020. En RD Congo, la réforme récente du code minier va en renchérir le coût puisque le cobalt, désormais considéré comme stratégique, sera taxé à 10% contre moins de 2% précédemment. Le métal se négocie 85000 dollars la tonne au London Metal Exchange, la Bourse des métaux de Londres, contre 22000 dollars en janvier 2016.

(Avec Reuters)

0 Commentaire

GEM s'arroge un tiers du cobalt de Glencore pour fournir Volkswagen et BMW

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS