Glencore s'engage à limiter sa production de charbon

Le géant minier Glencore a annoncé le 20 février qu'il allait limiter ses volumes d'extraction de charbon au niveau actuel, avant d'engager une baisse de production. La hausse des cours et de la production lui ont permis d'augmenter de 8% son bénéfice ajusté en 2018.

Partager
Glencore s'engage à limiter sa production de charbon
Glencore a annoncé qu'il rachèterait jusqu'à 3 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) de ses propres actions, la hausse des cours et de la production lui ayant permis d'augmenter de 8% son bénéfice ajusté en 2018. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

Glencore a annoncé le 20 février en même temps que ses résultats qu'il allait limiter sa production annuelle de charbon aux 145 millions de tonnes qu'il compte extraire en 2019 (contre 129 millions de tonnes en 2018), avant d'envisager une réduction des volumes à compter de 2022-2023, au fil de la déplétion de ses gisements en Australie, en Afrique du Sud et en Colombie. A l'inverse, le groupe prévoit d'augmenter significativement sa production de cobalt (de 42 000 à 68 000 tonnes) et de zinc (de 1 à 1,4 million de tonnes) d'ici 2021.

Cette annonce intervient alors que les compagnies minières voient leurs revenus augmenter. Elles se remettent de la crise provoquée par la chute des cours en 2015-2016. Glencore ne fait pas exception, avec un Ebitda en hausse de 8% à 15,8 milliards de dollars. Son résultat net, en revanche, chute de 41% en raison de dépréciations importantes (1,4 milliard de dollars) sur ses mines de cuivre en Afrique, notamment à Mutanda en République démocratique du Congo et à Mopani en Zambie.

Glencore a également annoncé un programme de rachat d'actions de 2 milliards de dollars, qui fait suite à l'annonce l'an dernier d'un plan portant sur 1 milliard de dollars.

Pour 2019, le groupe de négoce vise une production globale supérieure à celle de 2018, année pour laquelle son Ebitda a atteint 15,77 milliards de dollars. L'Ebit ajusté en fonction du marketing a chuté de 17% à 2,4 milliards de dollars, pénalisé par le marché du cobalt au second semestre.

(avec Reuters)

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Architecte produits & systèmes / orienté Cyber-sécurité F/H

Safran - 13/11/2022 - CDI - Les Ulis

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS