Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Glencore s'engage à limiter sa production de charbon

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le , mis à jour le 20/02/2019 À 11H28

Le géant minier Glencore a annoncé le 20 février qu'il allait limiter ses volumes d'extraction de charbon au niveau actuel, avant d'engager une baisse de production. La hausse des cours et de la production lui ont permis d'augmenter de 8% son bénéfice ajusté en 2018.

Glencore s'engage à limiter sa production de charbon
Glencore a annoncé qu'il rachèterait jusqu'à 3 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) de ses propres actions, la hausse des cours et de la production lui ayant permis d'augmenter de 8% son bénéfice ajusté en 2018. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann
© Arnd Wiegmann

Glencore a annoncé le 20 février en même temps que ses résultats qu'il allait limiter sa production annuelle de charbon aux 145 millions de tonnes qu'il compte extraire en 2019 (contre 129 millions de tonnes en 2018), avant d'envisager une réduction des volumes à compter de 2022-2023, au fil de la déplétion de ses gisements en Australie, en Afrique du Sud et en Colombie. A l'inverse, le groupe prévoit d'augmenter significativement sa production de cobalt (de 42 000 à 68 000 tonnes) et de zinc (de 1 à 1,4 million de tonnes) d'ici 2021.

Cette annonce intervient alors que les compagnies minières voient leurs revenus augmenter. Elles se remettent de la crise provoquée par la chute des cours en 2015-2016. Glencore ne fait pas exception, avec un Ebitda en hausse de 8% à 15,8 milliards de dollars. Son résultat net, en revanche, chute de 41% en raison de dépréciations importantes (1,4 milliard de dollars) sur ses mines de cuivre en Afrique, notamment à Mutanda en République démocratique du Congo et à Mopani en Zambie.

Glencore a également annoncé un programme de rachat d'actions de 2 milliards de dollars, qui fait suite à l'annonce l'an dernier d'un plan portant sur 1 milliard de dollars.

Pour 2019, le groupe de négoce vise une production globale supérieure à celle de 2018, année pour laquelle son Ebitda a atteint 15,77 milliards de dollars. L'Ebit ajusté en fonction du marketing a chuté de 17% à 2,4 milliards de dollars, pénalisé par le marché du cobalt au second semestre.

(avec Reuters)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle