Quotidien des Usines

Glen Raven aussi en Chine

Publié le

Le groupe américain, leader mondial des textiles de plein air, réalise sa première implantation industrielle dans l'empire du Milieu.

Les entreprises citées

Le fabricant de tissus techniques Glen Raven vient de franchir le pas... contraint et forcé. Le groupe américain construit sa toute première usine chinoise, dans la région de Shanghai pour suivre ses clients, la quasi-totalité des fabricants de mobiliers de jardin étant déjà implantés localement. « Sinon, des industriels chinois l'auraient fait à notre place », explique Eugène Deleplanque, le nouveau P-DG de la filiale européenne Dickson, basé dans le Nord de la France et impliqué par sa maison-mère dans cette opération.

En effet, Glen Raven, qui compte 2 250 salariés dans 80 pays, se charge de l'investissement financier, mais ne dévoile rien ni de sa stratégie ni de son poids financier. Un secret gardé depuis plus de 120 ans par l'entreprise née en Caroline du Nord. Il laisse à la direction de la filiale française Dickson-Constant de Wasquehal (Nord), passée sous son contrôle en 1998, le soin de mettre en oeuvre la réalisation de cette implantation industrielle.

Un partenaire italien dans la filature

L'investissement, qui s'élève à 50 millions d'euros, concerne la construction, lancée en décembre dernier, de deux entités distinctes : une unité de filature en partenariat avec un filateur italien (dont le nom n'est pas dévoilé !), et une unité de tissage, de traitement et de stockage (avec 35 métiers à tisser) en propre.

L'ensemble accueillera quelque 170 salariés et devrait être opérationnel au deuxième semestre de 2006. Il servira le marché chinois en plein essor, et sera une base pour un déploiement sur le reste de l'Asie. Une décision prise aussi pour pallier aux problèmes de délais de livraison qui chiffonnaient la clientèle locale. Car l'Américain exportait déjà dans le pays, depuis ses usines implantées aux Etats-Unis et en Europe.

Le P-DG de Dickson, qui produit une gamme très diversifiée de tissus (utilisés par les fabricants de stores extérieurs, de mobiliers de jardin, mais aussi de protection solaire technique, d'équipement de bateau, de bagagerie-maroquinerie et même d'ameublement ignifuge) pense renforcer sa présence à l'international, où il fait déjà plus de 70 % de son chiffre d'affaires.

« Mais, en aucun cas, il ne s'agit d'une délocalisation », insiste-t-il. Dickson continuera d'investir en Europe pour améliorer la qualité et développer des innovations, en particulier dans l'enduction sur les sites en Rhône-Alpes, spécialisés dans la toile tissée et enduite (pour bâches de camions ou capotes de véhicules par exemple) : Dickson Saint-Clair en Isère et Dickson PTL dans l'Ain (200 et 100 salariés respectivement). Pour sa part, Dickson-Constant embauchera cette année 10 à 15 personnes sur l'usine de Wasquehal (270 salariés), comme les années précédentes, et investira 7 % de son chiffre d'affaires de 70 millions d'euros en 2004, sur la période 2005-2006.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte