GlaxoSmithKline détruit 434 emplois français supplémentaires

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

GlaxoSmithKline détruit 434 emplois français supplémentaires

Après les 850 suppressions de postes annoncées en février (environ 750 après négociations) pour l’horizon 2012, principalement sur son site d’Evreux, le groupe pharmaceutique britannique élimine 434 emplois additionnels dans l’Hexagone. Sur un effectif de quelque 5 000 salariés français, GlaxoSmithKline (GSK) gomme 356 postes de visiteurs médicaux et 146 au siège de Marly-le-Roi (Yvelines), soit 502 emplois, mais ces suppressions ne toucheront au total que 434 personnes en raison des postes déjà vacants.

Pour le délégué syndical CFDT, Didier Garnier, les départs volontaires et les mesures d’âge ne suffiront pas, « il y aura des départs contraints. A nous de nous battre pour garder le maximum d'emplois et négocier au mieux les mesures d'accompagnement », a-t-il déclaré, en précisant que la restructuration devrait être opérationnelle en mai 2010.

La direction de GSK France justifie ces mesures, annoncées en début de semaine aux représentants du personnel, par la nécessité de mettre en place « un modèle d'organisation davantage centré sur les besoins médicaux et les nouvelles exigences de GSK en matière de communication scientifique ». Et insiste sur la nouvelle configuration du portefeuille qui exige moins de visiteurs médicaux. Concurrencé par les médicaments génériques, à l’instar des autres Big Pharma comme Pfizer ou Sanofi-Aventis, Glaxo réduit ses coûts en prévision des futures pertes de brevets.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS