GKN promet du cash aux actionnaires pour contrer Melrose

LONDRES (Reuters) - GKN a promis lundi une distribution rapide de trésorerie à ses actionnaires s'ils soutiennent l'offre améliorée de l'équipementier américain Dana sur ses activités automobiles, faisant monter les enchères dans la bataille pour contrer l'OPA hostile de Melrose sur le groupe britannique.
Partager
GKN promet du cash aux actionnaires pour contrer Melrose
Le siège de GKN en Grande-Bretagne. L'équipementier américain Dana a annoncé lundi avoir relevé de 140 millions de dollars en numéraire son offre sur les activités automobiles du britannique GKN dans le cadre de leurs efforts pour contrer l'offensive de Melrose. /Photo d'archives/REUTERS/Hannah McKay

Les actionnaires de GKN ont jusqu'à jeudi 12h00 GMT pour choisir entre l'offre de Melrose sur l'ensemble du groupe d'ingénierie et la proposition, soutenue par la direction, de scinder l'entreprise pour la centrer sur ses activités aérospatiales en fusionnant sa division automobile avec Dana.

L'offre de Melrose, spécialiste du redressement d'entreprises, a donné lieu à des prises de positions divergentes de la part des actionnaires. Les analystes financiers s'attendent à ce qu'elle ne passe pas.

Dana a annoncé lundi avoir relevé de 140 millions de dollars (113 millions d'euros) son offre en numéraire, qui valorise Driveline, la filiale automobile, à 6,1 milliards de dollars dette comprise.

GKN a dit qu'il prévoyait aussi de reverser jusqu'à 700 millions de livres (802 millions d'euros) à ses actionnaires dès que possible dans le cadre d'un plan déjà annoncé de versement de 2,5 milliards de livres issu de la vente de Driveline et de la cession prévu de sa division de métallurgie des poudres.

En face, l'offre de Melrose est à 81 pence en numéraire par action GKN, plus 1,69 action nouvelle Melrose, ce qui rapporterait aux actionnaires 1,4 milliard de livres et 60% du capital de Melrose après acquisition, soit une offre qui représente un montant de 7,8 milliards de livres au total.

En revanche, si les actionnaires soutiennent l'offre de Dana, il se retrouveraient avec 47,25% du capital du nouveau groupe Dana élargi, qui serait coté à New York et à Londres.

L'analyste de Peel Hunt, Harry Philips, souligne que l'offre améliorée de Dana montre que Driveline avait été sous-valorisée, que l'opération avait été précipitée et que plus de clarté était nécessaire concernant les retours promis aux actionnaires.

GKN, pilier de l'ingénierie britannique, fabrique des pièces détachées pour les industries aéronautique et automobile.

Dans la presse britannique, le Daily Mail titre: "Ne laissez pas les vautours détruire le colosse britannique", notant que certains actionnaires n'avaient pas d'ambition à long terme pour la société, connue pour avoir participé à la construction de l'avion de chasse Spitfire lors de la Seconde Guerre mondiale.

L'offre de Melrose a été accueillie avec scepticisme par la classe politique, qui craint qu'après avoir été restructuré, GKN soit démantelé et vendu à des intérêts étrangers.

Mais la décision revient désormais aux actionnaires.

Aux termes de la nouvelle proposition de Dana, GKN recevrait 1,77 milliard de dollars en numéraire après déduction d'un milliard de dollars liés au transfert du déficit du régime de retraite de l'entité fusionnée avec Dana.

"Nous pensons que la véritable valeur de GKN est supérieure à 5 livres par action et que l'offre définitive de Melrose sous-valorise de manière fondamentale votre entreprise et devrait être rejetée", a déclaré Mike Turner, président du conseil d'administration de GKN.

L'offre de Melrose en numéraire et en titres valorise GKN 451 pence par action en numéraire et en actions, sur la base du cours de Melrose lundi après-midi à Londres. Le titre GKN gagnait 5% à 434 pence vers 14h10 GMT.

Dans un communiqué, la direction de GKN a dû démentir les propos qu'elle a elle-même tenus dans la presse dominicale sur le soutien supposé des actionnaires à ses projets. Elle a dit que l'affirmation n'avait pas été vérifiée.

Melrose, qui n'est pas autorisé à relever son offre dans le cadre de la réglementation boursière britannique après avoir dit que sa dernière offre était définitive, a minimisé la nouvelle proposition de Dana, parlant de "fignolage" et reprochant à la direction de GKN de s'être avancée concernant le soutien des actionnaires.

(Kate Holton; Bertrand Boucey et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS