Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

GKN pourrait accepter une prolongation de l'offre de Melrose

Publié le

(Reuters) - Le groupe britannique d'ingénierie GKN pourrait accorder un délai à ses actionnaires pour se prononcer sur l'OPA hostile de Melrose car les Etats-Unis, où il est présent dans le domaine de la défense, ont leur mot à dire sur cette possible transaction.

Melrose, spécialiste du redressement d'entreprise, s'est lancé sur GKN à la suite des difficultés apparues au sein de la division aéronautique du groupe d'ingénierie, qui ont amené ce dernier à effectuer deux avertissements sur résultats en octobre et en novembre et ont provoqué une chute de son cours de Bourse.

L'offre de Melrose en titres et en numéraire valorise GKN, également présent dans le secteur automobile, environ 7 milliards de livres (7,9 milliards d'euros).

La directrice générale de GKN, Anne Stevens, a qualifié cette offre de "dérisoire" et elle a exhorté les actionnaires à soutenir son plan de scission en deux entités distinctes.

GKN, dont les racines remontent au XVIIIe siècle, fabrique des composants pour le Boeing 737 et l'hélicoptère Black Hawk, dans le domaine aéronautique, mais aussi pour les constructeurs automobiles Ford et Volkswagen.

Il a déclaré vendredi que l'offre de Melrose aurait besoin de l'aval de la commission américaine sur les investissements étrangers (CFIUS) étant donné son "importance pour la sécurité nationale des Etats-Unis dans certains programmes de défense". Or l'avis de conseillers juridiques l'amène à penser que cette procédure durera "substantiellement plus longtemps" que la durée actuelle de validité de l'offre de Melrose.

"(GKN) pense que les actionnaires ne devraient (...) pas être placés dans la situation de devoir se forger un avis définitif sur cette offre alors qu'il demeure une incertitude sur le calendrier et l'issue d'une question aussi cruciale que la procédure de la CFIUS", a dit le groupe d'ingénierie.

"Afin d'écarter cette éventualité, le conseil d'administration de GKN est prêt à envisager d'accorder un délai" aux actionnaires, a-t-il ajouté.

La décision ultime d'accorder ou non un tel délai revient aux autorités britanniques. GKN a dit qu'il pourrait accepter une prolongation de l'offre si Melrose le réclamait.

Melrose n'a pas réagi dans l'immédiat.

(Esha Vaish à BangaloreBertrand Boucey pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus