Giorgio Armani verrouille le capital du groupe avec sa fondation

MILAN (Reuters) - Giorgio Armani, fondateur du groupe éponyme, prévoit de transférer une partie des actions de la holding de contrôle de son empire du luxe à sa fondation afin de prévenir tout risque de prise de contrôle ou de démantèlement du deuxième acteur du secteur en Italie, a-t-il dit dans un entretien au Corriere della Sera publié lundi.
Giorgio Armani verrouille le capital du groupe avec sa fondation
Le défilé printemps/été 2018 de Giorgio Armani lors de la fashion week de Milan. Le fondateur du groupe éponyme, prévoit de transférer une partie des actions de la holding de contrôle de son empire du luxe à sa fondation afin de prévenir tout risque de prise de contrôle ou de démantèlement du deuxième acteur du secteur en Italie, a-t-il dit dans un entretien au Corriere della Sera publié lundi. /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Garofalo

Giorgio Armani, âgé de 83 ans, a créé l'année dernière une fondation à son nom dont il a dit qu'il prévoyait de la diriger jusqu'à la fin de ses jours.

Armani, dont la fortune est estimée à 6 milliards de dollars (5,10 milliards d'euros), est toujours très impliqué dans la conduite des affaires de son groupe.

"Ce qui a été créé est un mécanisme qui encouragera mes héritiers à maintenir l'harmonie entre eux et évitera au groupe d'être acheté ou démantelé", a dit Giorgio Armani au quotidien italien.

Le couturier n'a pas d'enfant et ses deux nièces Roberta et Silvana travaillent toutes les deux dans le groupe tandis que leur cousin Andrea Camerana l'a récemment quitté tout en restant membre du conseil d'administration.

Pantaleo Dell'Orco, assistant de longue date de Giorgio Armani, dirige les collections masculines et siège au conseil de la fondation.

"Vous pouvez me croire, c'est horrible de devoir décider ce qu'il faut laisser, si c'est équitable ou pas, et toutes les cinq minutes devoir affronter la réalité d'un homme à qui il peut arriver quelque chose à tout moment", a-t-il poursuivi.

Dans le cadre du plan de succession, la fondation Armani qui détient déjà 0,1% du capital de la holding de contrôle du groupe, renforcera sa participation. Le reste des actions sera détenu par ses héritiers qui ne pourront les céder qu'à la fondation.

Les dirigeants du groupe ne recevront aucune action, a précisé le couturier et la fondation aura une voix prépondérante s'il faut départager les administrateurs du groupe.

Giorgio Armani avait déclaré le mois dernier qu'un successeur, qu'il aurait désigné et qui ne devrait pas obligatoirement être italien, renforcerait l'image de la marque.

Le nom du successeur à la tête du groupe n'est toujours pas connu, tandis que trois personnes devraient être nommées à la tête de la fondation.

Le groupe Armani, fondé en 1975, est le deuxième acteur italien du luxe derrière Prada.

Après un recul des ventes de 5% en 2016, Giorgio Armani a dit s'attendre à une nouvelle baisse de même ampleur en 2017 comme en 2018.

La dynamique devrait repartir à la hausse en 2019.

La situation de trésorerie du groupe devrait en revanche s'améliorer pour atteindre un milliard d'euros à la fin de l'année, contre 880 millions d'euros en 2016.

(Giulia Segreti, Marc Joanny pour le service français, édité par Pascale Denis)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - ONERA

Etudes, fabrication et installation d'une centrale d'air sur le site du Fauga-Mauzac (31)

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS