Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Gillette veut réveiller le marché du rasage

Publié le

La marque phare de Procter & Gamble lance son nouveau rasoir « Fusion ProGlide » en janvier. Avec ses 7 innovations procurant un « rasage plus précis et moins irritant », il doit redynamiser un marché devenu atone….

Gillette veut réveiller le marché du rasage © Gilette

Il sera 15 % plus cher mais proposera 7 innovations. Le nouveau rasoir de Gillette, le Fusion ProGlide, débarque dans les grandes surfaces françaises début janvier. La marque, qui fait partie du géant américain Procter & Gamble, répond ainsi à l’offensive lancée en septembre par son éternel rival américain Wilkinson (groupe Energizer), avec le système « Hydro ». Le but : réveiller un marché du rasage quelque peu endormi ces dernières années. « Les hommes se rasent de moins en moins. Et la crise a accentué le phénomène », estime-t-on chez Procter & Gamble. Le marché français, dominé à plus de 65 % par Gillette (parts de marché valeur), stagne autour de 350 millions d’euros. Et selon une récente étude, la durée d’utilisation des rasoirs a progressé de 10 % en 2009 !

Des lames 15 % plus fines

Le nouveau rasoir de Gillette, mis au point dans le centre de recherche et développement de Reading en Grande-Bretagne, a nécessité plus de 2 ans de mise au point. Il bénéficie notamment de lames 15 % plus fines que la génération Fusion précédente, d’un micropeigne intégré et de micro-pulsations apaisantes. « Ces technologies permettent d’obtenir un rasage plus précis et qui irrite moins la peau », souligne-t-on chez le groupe qui a réalisé 79 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2009, dont 7,5 milliards dans les soins personnels. Son prix plus élevé ne semble pas représenter un frein à l’achat. « Le ProGlide a été lancé aux Etats-Unis en juin, en même temps que le nouveau Wilkinson. Cela a dopé le marché », précise-t-on.

Racheté il y a tout juste cinq ans par Procter & Gamble, Gillette se développe également depuis peu sur d’autres secteurs que le rasage, en particulier les soins pour hommes et les déodorants. « La marque jouit d’une forte renommée mondiale. Elle a pu bénéficier du savoir-faire de P&G dans l’hygiène-beauté pour se développer dans ce rayon », constate un analyste. Mais la partie promet d’être rude, face à des spécialistes comme L’Oréal (Mennen, Men Expert…) et Unilever (Dove Men…) notamment. Procter & Gamble est en tout cas optimiste. Partie de zéro il y a deux ans, Gillette s’est déjà arrogée aujourd’hui près de 4 % du marché français des soins de la peau. 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle