Gilles Le Blanc : « il ne faut pas hésiter à vendre cher »

Retrouvez chaque jour une vidéo des Assises de l'Industrie sur L'Usine Nouvelle TV. Aujourd'hui, Gilles Le Blanc, économiste et chercheur au CERNA.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Gilles Le Blanc : « il ne faut pas hésiter à vendre cher »

Gilles Le Blanc, économiste et chercheur au Centre d'économie industrielle (CERNA), a répondu aux questions de L’Usine Nouvelle TV pour les Assises de l’Industrie. L’occasion de revenir sur la crise économique française : « elle a marqué une vraie rupture dans l’industrie et a accéléré le mouvement de recul de l’industrie dans la valeur ajoutée, les emplois et l’investissement. Elle a surtout mis fin au processus d’adaptation de l’industrie par la baisse de la main d’œuvre ».


Gilles Le Blanc aux Assises de l'industrie 2010
envoyé par usinenouvelle.

Avec 150 000 emplois perdus et un recul des exportations, l’économie française a des difficultés à innover. « La France a plus souffert que certains autres pays, car elle se positionne sur la question des coûts et se trouve en confrontation avec des pays comme la Chine et l’Inde, explique-t-il. Pour retrouver en compétitivité, il ne faut pas hésiter à choisir de vendre des produits de haute qualité, donc un peu plus chers. C’est l’unique moyen pour financer l'innovation et la recherche et développement ».

Revenant sur une comparaison avec l’Allemagne, l’économiste assure que « le poids de l’industrie dans le PIB allemand est plus élevé qu’en France, qui privilégie davantage les services ».

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS