Gilead et Merck s'associent pour développer un traitement anti-VIH à action prolongée

(Reuters) - Gilead Sciences a conclu un accord avec Merck pour développer un traitement anti-VIH à action prolongée susceptible d'offrir une nouvelle option thérapeutique pour les patients, ont annoncé lundi les deux groupes pharmaceutiques américains, confirmant une information du Wall Street Journal.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Gilead et Merck s'associent pour développer un traitement anti-VIH à action prolongée
Gilead Sciences a conclu un accord avec Merck pour développer un traitement anti-VIH à action prolongée susceptible d'offrir une nouvelle option thérapeutique pour les patients, ont annoncé lundi les deux groupes pharmaceutiques américains, confirmant une information du Wall Street Journal. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

Ensemble, les laboratoires combineront leurs médicaments expérimentaux respectifs, le lénacapavir et l'islatravir, afin de permettre l'administration moins fréquente d'un traitement oral ou injectable.

Actuellement, les patients atteints du VIH doivent prendre un traitement quotidien oral qui peut s'avérer contraignant.

Gilead et Merck se partageront les coûts de développement et de commercialisation à l'échelle mondiale à hauteur respectivement de 60% et 40%. Ils disposeront d'une part égale dans les ventes du traitement jusqu'à ce que le chiffre d'affaires dépasse certains seuils.

Les deux entreprises prévoient d'entamer les essais sur l'être humain avec une version orale de la combinaison au cours du second semestre de cette année.

(Mrinalika Roy, version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS