Gie NutrinovUn même laboratoire d'innovation pour six industriels de l'agro-alimentaireSill et Sopral viennent de rejoindre le GIE Nutrinov, créé par quatre entreprises de l'agro-alimentaire. Les six partenaires s'appuient sur le savoir-faire de ce laboratoire de recherche appliquée pour créer de...

Partager

Gie Nutrinov

Un même laboratoire d'innovation pour six industriels de l'agro-alimentaire

Sill et Sopral viennent de rejoindre le GIE Nutrinov, créé par quatre entreprises de l'agro-alimentaire. Les six partenaires s'appuient sur le savoir-faire de ce laboratoire de recherche appliquée pour créer de nouveaux produits.

"Nous sommes rémunérés si nous faisons des propositions réfléchies au bon moment", explique Loïc Roger, le directeur du Groupement d'intérêt économique Nutrinov, lancé à Rennes par quatre entreprises de l'agro-alimentaire soucieuses d'accélérer leur développement. Cette structure, qui n'a pas pour mission la réalisation de longues études de faisabilité, doit afficher suffisamment de pertinence et de sens de l'observation pour proposer à ses adhérents des produits innovants et susceptibles d'être rapidement bien accueillis par les consommateurs. Spécialisés dans la microbiologie, les biotechnologies appliquées à l'extraction des protéines, mais aussi le développement analytique ou l'assurance qualité, les cinq ingénieurs de Nutrinov, dont les premières actions remontent à 1987, sont donc "autant des créateurs que des vendeurs de l'innovation", poursuit Loïc Roger. Une recette fructueuse, puisque Nutrinov a déjà participé à la création de quinze produits nouveaux. Pour élargir ses interventions, cette structure vient de faire entrer dans son groupement la laiterie Sill (600millions de francs de chiffre d'affaires) et le fabricant d'aliments du bétail Sopral (150millions de francs de chiffre d'affaires), qui s'ajoutent aux autres transformateurs laitiers, Triballat (370millions de francs) et Lacto-Bretagne (150millions de francs), mais aussi au groupe agro-industriel Roullier (3milliards de francs) et enfin à Le Duff (750millions de francs), spécialiste de la viennoiserie. Si ces associés se partageaient initialement 80% du total du budget annuel du GIE - 3,8millions de francs en 1995 -, aujourd'hui, ils assurent, avec 800000francs de subventions, seulement 20% des besoins financiers de cette structure. "Les 3 millions de francs restants sont réalisés grâce aux contrats d'étude que nous passons avec l'une ou l'autre des entreprises", note Loïc Roger. Pour Triballat, Nutrinov a été l'un des initiateurs de Suja Sun, un lait végétal à base de soja. La technologie de ce produit révolutionnaire commence à s'exporter notamment en Chine, où la laiterie bretonne vient de vendre une usine clés en mains. Toujours pour Triballat, ce GIE a créé Caléo, un fromage frais enrichi en calcium. Pour un autre de ses adhérents, il a développé Croq+, un biscuit hyperprotéiné. "En fait, poursuit Loïc Roger, nous travaillons en étroite collaboration avec les laboratoires intégrés des industriels. Notre avantage consiste à pouvoir mener une étude complète en tenant compte des exigences de nos clients." Reste l'épineux problème de la confidentialité. Ce GIE explique qu'il travaille "en confiance", et que ses six partenaires évoluent sur des créneaux où ils ne sont pas en concurrence. En revanche, chacun de ses associés profite de l'expérience acquise. "Les travaux confiés à Nutrinov nous permettent de diversifier nos sources d'information, sachant que nous travaillons aujourd'hui essentiellement avec des spécialistes de l'alimentation animale", avance Pierre Jolivet, le dirigeant de la Sopral (150millions de francs). "Mais, explique à son tour Jean Clanchin, P-DG de Triballat et président de Nutrinov, il faut élargir le champ d'investigation de ce laboratoire. C'est pourquoi nous avons décidé sa transformation prochaine en société anonyme." Les industriels initiaux seront partenaires minoritaires de la nouvelle structure, les chercheurs prenant le contrôle de Nutrinov. "Pour assurer la pérennité de cet outil, nous continuerons, pendant trois à quatre années, d'assurer une partie de son financement", conclut-il. En contrepartie, Nutrinov s'engage à respecter ses règles de stricte confidentialité.





Le retour de l'innovation

D'après Loïc Roger, le dirigeant de Nutrinov, la crise économique a, pendant plusieurs années, limité les innovations dans l'agro-alimentaire, car les industriels hésitaient à prendre le risque du lancement de nouveaux produits. Aujourd'-hui, la grande distribution alimentaire serait de nouveau très friande de nouvautés. Toujours selon Loïc Roger, l'objectif des dirigeants d'enseigne consisterait à promouvoir des compléments de gamme pour occuper tous les segments du marché. Une demande qui devrait favoriser la croissance de Nutrinov.

Les partenaires

Triballat Noyal-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine)

Effectifs: 365salariés

Activité: fabrication de produits laitiers

Roullier Saint-Malo (Ille-et-Vilaine)

Effectifs: 3200salariés

Activités: agro-fourniture, agro-alimentaire (salaisonnerie, ostréiculture, transformation du poisson)

Le Duff Rennes (Ille-et-Vilaine)

Effectifs: 1200salariés

Activités: fabrication de viennoiseries, gestion de l'enseigne La Brioche dorée

Lacto Bretagne Saint-Brice-en-Coglès (Ille-et-Vilaine)

Effectifs: 220personnes

Activité: produits laitiers industriels

Sill Plouvien (Finistère)

Effectifs: 500salariés

Activités: transformation laitière, production de jus de fruits

Sopral Pont-Réan (Ille-et-Vilaine)

Effectifs: 200 salariés

Activité: alimentation animale

USINE NOUVELLE N°2505

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    TRIBALLAT NOYAL
ARTICLES LES PLUS LUS