L'Usine Auto

Ghosn taclé à retardement par le Medef

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Ghosn taclé à retardement par le Medef
Le patronat critique le cumul de rémunérations de Carlos Ghosn.
Il aura fallu le rejet par les actionnaires de Renault du salaire de ­Carlos Ghosn au titre de l’année 2015 et le passage en force du conseil d’administration du constructeur pour que le patronat français s’émeuve. Dans un courrier au PDG, l’Afep-Medef, via son Haut comité au gouvernement d’entreprise (HCGE), critique la double rémunération de Ghosn à la tête de Renault (7,2 millions d’euros) et de Nissan (8?millions d’euros). Avec un certain retard – cette situation dure depuis plusieurs années –, le HCGE questionne non seulement le montant perçu par le dirigeant, mais aussi la gouvernance de l’attelage Renault-Nissan. Soit ce sont deux sociétés distinctes et le patron doit justifier comment il exerce la direction sur chacune (lire en creux : comment une même personne peut-elle diriger[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte