GESTIONComment Polygone joue la flexibilitéDans le groupe créé par Jean-Pierre Chupin, tout repose sur les hommes. La décentralisation comme le développement des synergies.

Partager

GESTION

Comment Polygone joue la flexibilité

Dans le groupe créé par Jean-Pierre Chupin, tout repose sur les hommes. La décentralisation comme le développement des synergies.

Quand un dirigeant est absent, il peut demander à un autre de le suppléer chez un client; quand un atelier est en surcharge, il peut confier du travail à un autre. C'est la flexibilité selon Jean-Pierre Chupin, et que pratique le groupe qu'il a créé dans le Choletais, Polygone, qu'il vient de renforcer par l'acquisition de la société vendéenne Rautureau Apple Shoes.

Ses autres composantes sont Francelor, Chupin-Penot et Chéné-Pouplard. Au total, 440millions de francs de chiffre d'affaires, 950personnes et 4,5millions de paires de chaussures par an.

Polygone ne fonctionne ni comme un groupe intégré ni comme un simple holding financier. Sa logique est bien industrielle, mais tout part des hommes. Une équipe de copains précise Jean Pierre Chupin.Quatre personnes qui dirigent chacune une entreprise et qui disposent d'une large autonomie.

Mais le groupe leur apporte un soutien technique et leur permet de comparer les performances.La reunion de direction générale hebdomadaire et les réunions techniques et financères mensuelles permettent de tout mettre à plat et de développer une réflexion commune sur les points importants.

Règle d'or de Polygone: le groupe n'achète que des entreprises rentables, et celles-ci doivent le rester pour financer leur propre développement. Pas question de combler les pertes de l'une avec les bénéfices d'une autre!

Cette décentralisation est aussi la clé d'une souplesse industrielle qui permet d'affronter avec succès la concurrence des pays à bas salaires. A l'exception d'une ligne Toile de Rautureau, l'essentiel de la fabrication est effectuée dans les six usines du groupe, quatre dans le Maine-et-Loire, une en Vendée et une en Dordogne, et chez des sous-traitants avec lesquels sont conclus des contrats à l'année.

La flexibilité permet encore de faire face aux deux périodes de pointe dans la profession. Mais celles-ci représentent moins de la moitié des ventes.



TROIS PRINCIPES DE BASE

Large autonomie pour le financement, la création des collections, la production, la commercialisation.

Centralisation du suivi de gestion et des achats, cohésion du système

informatique.

Complémentarité des unités et des hommes.

USINE NOUVELLE - N°2448 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS