Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

GESTION - ORGANISATIONGMAO, EAM..., l'offre en progiciels de gestion de la maintenance est riche et variée. Pour s'y retrouver, mieux vaut se laisser guider par le prix et s'informer sur la culture de métier qui a dominé la conception du logiciel...GMAO PRIX ET MÉTIER D'ORIGINE DU LOGICIEL COMME ...

Publié le

GESTION - ORGANISATION

GMAO, EAM..., l'offre en progiciels de gestion de la maintenance est riche et variée. Pour s'y retrouver, mieux vaut se laisser guider par le prix et s'informer sur la culture de métier qui a dominé la conception du logiciel...

GMAO PRIX ET MÉTIER D'ORIGINE DU LOGICIEL COMME GUIDE



La gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO) traditionnelle se mue en EAM (Enterprise Assets Management). Ce nouveau type de progiciel associe les trois fonctions classiques d'une GMAO (maintenance préventive, achats et gestion des stocks) à la gestion des temps et des ressources humaines, à la gestion financière et même aux fonctions de back office, depuis le magasin jusqu'au bureau d'études. Bref, tous les actifs de l'entreprise sont concernés. Deux types d'éditeurs proposent des GMAO ou des EAM. Les premiers sont les nombreux spécialistes du progiciel de gestion intégrée (ERP), lesquels, de plus en plus, intègrent à leurs suites logicielles des modules spécialisés sur la maintenance. Les noms des plus grands sont connus : J. D. Edwards, SAP, IFS, Ramco Systems... Encore plus nombreux, les seconds sont les spécialistes de la gestion de la maintenance et des actifs, à commencer par le plus important, Indus International. C'est cette dernière catégorie qui intègre le bataillon fourni des éditeurs de " pure GMAO ", c'est-à-dire de logiciels gérant seulement la maintenance. Parmi eux : PSDI, Datastream, Mincom ou encore les français Siveco et Carl International... Cette galaxie d'éditeurs produit une offre riche et variée, sur un marché de 935 millions de dollars en pleine croissance. Il serait en hausse de 28 % par an, selon le cabinet AMR Research. Comment s'y retrouver dès lors ? Le premier moyen est de s'orienter par le prix. Les logiciels d'EAM-GMAO s'étagent, en effet, en quatre niveaux successifs de prix, caractérisés par des nombres de fonctions croissants. L'offre débute en deçà de 10 000 francs. Vendus aux alentours de 2 000 francs, les moins chers des logiciels de GMAO se distinguent par leur simplicité d'utilisation. Plus onéreux, les progiciels d'entrée de gamme coûtent environ 5 000 francs. Exemple : le MaintainIt Pro, de Datastream, constitue dès ce stade un outil complet de gestion de la maintenance. Les logiciels de milieu de gamme, vendus entre 10 000 et 20 000 francs, sont déjà suffisants pour gérer des installations multisites. Ils conviendront notamment à un industriel de taille moyenne, présent dans toute l'Europe et qui déciderait d'unifier la gestion de la maintenance de certains de ses moyens de production.

Progiciels associés à une gestion de workflow

Dernière catégorie, le haut de gamme rassemble tous les progiciels configurables, associés à une gestion de workflow évoluée, qu'il s'agisse d'EAM ou plus simplement de GMAO. Les contrats concluant l'achat de ce type de programme et du service d'accompagnement portent facilement sur plusieurs millions de francs. Au-delà du prix, c'est en s'informant sur la démarche qui a présidé à la conception d'un logiciel qu'un acheteur doit s'orienter. En effet, les logiciels sont le plus souvent créés selon les demandes formulées par de gros utilisateurs ou clubs de clients, et évoluent dans ce sens. D'ailleurs, même conçus pour répondre à un besoin standard, il arrive parfois qu'ils prennent en compte les exigences plus spécifiques d'un métier. Siveco, entre autres illustrations de ce phénomène, a donné satisfaction à Rhône-Poulenc Rorer en faisant valider son progiciel Coswin par la Food and Drug Administration puis par Quest. " Une démarche qui visait à garantir que la traçabilité des transactions et la sécurité étaient bien assurées ", souligne Guillaume Perrin, directeur du département intégration de systèmes chez Siveco. Ainsi, avec ce programme, aucun commentaire ne peut être modifié sans que le mot de passe de l'utilisateur ait été requis au préalable. Autre cas : Wärtsilä NSD France souhaitait suivre de près l'usure de ses moteurs Sulzer. Cette société a demandé au fournisseur français du logiciel Champs qu'elle utilise, Teclogie, de créer et d'informatiser les fiches de relevé qu'elle emploie habituellement. Deux cas, deux besoins, bien différents...



En savoir plus

Salon de la maintenance Paris, porte de Versailles, du 22 au 24 novembre 2000

" Maintenance & Entreprise ", 4 bis, rue de la Gare, 92532 Levallois-Perret Cedex Tél. : 01-41-40-41-13 Fax : 01-42-70-96-83

" Diagnostic vibratoire en maintenance préventive ", éditions Dunod, collection " Génie industriel ", 1998 " Guide pratique du responsable maintenance " et " Guide pratique du responsable SAV ", éditions Weka, 249, rue de Crimée, 75935 Paris Cedex 19 Tél. : 01-53-35-16-16



Vient de sortir

Une GMAO intégrée à Capamix


Editée par Laarsen Consultant, la gestion de production assistée par ordinateur (GPAO) Capamix intègre désormais une GMAO. Cette évolution a été annoncée, en octobre, lors d'une séance du club d'utilisateurs Capamix. Sa mise en place se veut conviviale et autorise l'accès de tout le personnel de maintenance aux déclarations et consultations. Aisément consultables, les statistiques relatives aux opérations de maintenance préventive aussi bien que curative facilitent l'analyse lors de la recherche de panne. Particulièrement intéressant, un système permet un chiffrage rapide des coûts de maintenance.

En client-serveur sur trois niveaux

Bien connu en France, le progiciel intégré Mainta Système, des Apaves Alsaciennes, vient d'être complété par un module de workflow pour les activités de maintenance et d'achat. Introduit en novembre au Salon 1999 de la maintenance, ce module assure aussi la gestion centralisée des achats multisites, celle des pistes d'audit, celles des procédures de sécurité, etc. Sa technologie COM/DCOM client-serveur à trois niveaux autorise la séparation nette entre les différents composants du système d'information.

La GMAO optimisée pour Internet

Exploitée sur HP-UX, Solaris et Windows NT, la MP5i, de Datastream, offre une grande rapidité transactionnelle sur Internet et peut aussi être exploitée par satellite. Cette GMAO, qui intègre le Web, est fondée sur une architecture de type " n niveaux " constituée d'un serveur de base de données, d'un serveur applicatif et de postes clients. Il délivre des applets Java aux clients, qui bénéficient ainsi de toutes les fonctionnalités de l'application via un navigateur.

La modélisation graphique de tous les flux

PSDI intègre aussi le workflow dans son produit Maximo. Disponible en anglais depuis le mois de juillet 1999, cet outil vient de sortir en version française. Il gère les flux d'informations entre différents acteurs de la maintenance de l'entreprise et les modélise. L'utilisateur a également la possibilité de dessiner ses flux, d'indiquer les personnes, d'approuver les transactions financières, d'assigner des tâches à un opérateur, etc.

La gestion des outillages

En octobre 1999, Indus International a mis sur le marché TMS, un module de gestion de l'outillage du progiciel de gestion des actifs pour sa suite logicielle Enterprise MPAC. Facilitant la gestion des outils et leur étalonnage, TMS est destiné aux responsables de la maintenance et aux gestionnaires de magasins d'outillage. Il simplifie les méthodes de travail et résout les problèmes de gestion des outils perdus ou brisés. L'utilisateur enregistre et gère un ou plusieurs magasins, suit les réparations et identifier les outils à réétalonner.

La maintenance, grâce aux automates communiquant sur Internet

Présenté au Salon de l'automation 1999, Web Utility, de Schneider Electric, fournit au personnel de gestion de production et de maintenance un accès en temps réel aux données d'usine via un explorateur compatible Java. Un pack de configuration est utilisé avec le module coupleur de l'automate Premium ou Quantum, où réside le microprogramme Web Server. L'utilitaire procure en outre le diagnostic matériel, le dépannage et les fonctions d'application. Il prend en charge deux types d'accès, avec ou sans sécurité.

La gestion des actifs sur la toile

Une seule installation centrale suffit pour que l'application MP2 Enterprise 7.0, de Datastream, soit accessible via Internet dans un environnement de type client léger. L'interface personnalisée, de type navigateur, permet le développement de communautés de professionnels de la maintenance. En outre, les mises à jour tout comme la maintenance du système ne se font qu'au niveau central. Cette GMAO donne aussi accès à l'application e-MRO pour la commande des pièces détachées sur le Web.

La gestion des actifs pour le transport

En octobre dernier, à l'International Public Transit Expo d'Orlando (Floride), Indus International a annoncé une solution spécifique au domaine du transport pour ses progiciels de gestion des actifs. Les modules qui la constituent facilitent notamment le contrôle des véhicules, leur localisation, la définition des emplacements et des itinéraires. Ils gèrent aussi les lots transportés, suivent les incidents, éditent des rapports, gèrent le stock roulant, etc.



GESTION - ORGANISATION

L'arrivée d'Internet change les modes de commercialisation et d'utilisation des progiciels de gestion de la maintenance.

LES TENDANCES QUI SE DESSINENT

L'Internet pour tous

Tous les éditeurs de progiciels de GMAO s'ouvrent au Web. Sans exception. " Nos solutions sont déjà disponibles sur la toile, révèle Thierry Quennehen chez Indus International. Il suffit d'un simple navigateur pour accéder à nos progiciels, tels Empac, destiné à l'industrie et aux services, ou PassPort, voué à l'énergie et au nucléaire. " L'intérêt de la mise en ligne des ces logiciels ? Offrir des solutions à coûts d'exploitation réduits, et sans frais de possession puisque la ressource logicielle mise à disposition est louée. Les avantages d'une telle formule sont multiples : possibilité d'intervention à distance, devis en ligne, consultation des commandes en cours, des réceptions attendues, des stocks disponibles, etc. Indus compte ensuite offrir sur son site divers services à la maintenance, tels certains systèmes experts, la gestion de l'approvisionnement en pièces de rechange... Baptisé par les américains MRO (Maintenance, Repair and Operation), un important ensemble d'opérations transitent par Internet. Bien entendu, au travers de ces sites sur le Web, le but des éditeurs n'est pas d'amener leurs clients à cesser de gérer eux-mêmes l'essentiel de leur maintenance mais de faire prendre à ceux-ci l'habitude de consulter le Net quand un besoin apparaît... que leur GMAO locale ne satisfait pas. De tels logiciels en ligne (capables d'offrir ce service occasionnel) sont plus connus sous le nom anglais d'ASP (services applicatifs distants). En fait, il ne s'agit là que des modules logiciels qui constituent une GMAO, mis en ligne pour un nombre limité d'utilisateurs. Toutefois, cette utilisation de la toile par les éditeurs de GMAO implique de nouveaux modes de commercialisation. Datastream, par exemple, vend déjà certains de ses progiciels en ligne. Une fois ceux-ci téléchargés chez le client potentiel, ses " télévendeurs " conduisent des démonstrations à distance, par le canal de l'écran d'ordinateur.

Des portails d'entreprises

Par ailleurs, si, jusqu'ici, les éditeurs commercialisaient leurs logiciels uniquement en cédant des licences, " nous allons offrir désormais des souscriptions ", révèle Thibault de Clisson, de Datastream. Il imagine ainsi de mettre en place des portails d'entreprises pour servir la communauté de la maintenance. " Nous pourrions aller jusqu'à prendre en charge des activités réservées précédemment à l'utilisateur ", confie-t-il. Par exemple la génération de rapports d'activité mensuelle d'un service de maintenance ou les rapports de consommation de pièces de rechange. De son côté, Guillaume Perrin, directeur de Siveco, prépare la commercialisation en ligne d'ASP : " Pour y recourir, il suffira d'ouvrir un compte chez Siveco, d'y héberger sa base de données et de travailler dès que le besoin s'en fait sentir. " Dès à présent très développées aux Etats-Unis, ces nouvelles formes de commerce en ligne sont sur le point de s'imposer en force dans l'Hexagone. Elles devraient être réservées aux seules solutions d'entrée de gamme, c'est-à-dire aux logiciels qu'utilise en priorité le responsable de la maintenance d'une PME. M. F.



A venir

Gestion de qualification


Destiné à la planification des tâches et à la gestion des qualifications, le progiciel PlanifierLt, de Millisoft, est actuellement en bêta test. Destiné aux entreprises de prestation de services en maintenance industrielle, il permet de gérer des chantiers mettant en oeuvre des ressources qualifiées. Conçu pour une architecture client-serveur, en mode multisite, multiprojet, il donne la possibilité de gérer les formations, de planifier les tâches par métiers, de piloter des audits, etc.

L'outil d'aide à la décision

Indus International veut déployer dans le courant de l'an 2000 son Knowledge Warehouse pour l'aide à la décision. Intégré aux progiciels de maintenance Empac et PassPort, ce module fournit aux utilisateurs des indicateurs de performances pour les machines dont ils s'occupent. Avec my.Empac, l'opérateur peut personnaliser son interface, ce qui lui permet, à son arrivée, de découvrir sur son navigateur une page Web livrant les indicateurs qui lui seront utiles au cours de sa journée.

Le périmètre fonctionnel de Carl Master

Lancée à la fin de l'année, la nouvelle version du logiciel Carl Master, de Carl International, permet à l'utilisateur de dessiner lui-même les interfaces de saisie des principales fonctionnalités : comptes rendus, demandes d'intervention, description de certaines fiches, description d'équipement... La gestion des équipements par profils d'utilisateurs devient également possible grâce à cette nouvelle version qui autorise en outre la présentation des informations liées au parc de matériels d'une façon qui varie en fonction des droits d'accès des utilisateurs.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle