Quotidien des Usines

Geprom prend son envol industriel dans le Haut-Rhin

,

Publié le

Geprom prend son envol industriel dans le Haut-Rhin
L'unité de production de Geprom

Investissement

Jusqu’ici composée d’une équipe resserrée de sept personnes, la start-up spécialisée dans la valorisation des emballages plastiques ménagers entre dans une phase stratégique avec le lancement, en janvier prochain, d’un site de production à Sainte-Marie-aux-Mines dans le Haut-Rhin.

Le projet industriel de Geprom découle d’un constat : en France, 250 000 tonnes de déchets plastiques (hors filières de recyclage) s’amoncèlent chaque année. «Notre but est d’en prendre en charge 5 à 10 %», explique William Peree, co-gérant de l’entreprise. Cet ingénieur chimiste plasturgiste « ne veut pas jouer sur les volumes, mais sur la qualité ».

Les barquettes de glace, pots de yaourts, de crèmes et divers produits en PVC et PET seront donc collectés pour fournir de nouvelles matières premières, mais également des produits finis notamment destinés à l’industrie de l’automobile ou de l’agroalimentaire.

L’installation de l’entreprise à Sainte-Marie-aux-Mines a été facilitée par un Partenariat public-privé (PPP) avec la Communauté de communes du Val-d’Argent. « Il n’y a pas de non-valeur dans l’investissement que nous avons réalisé sur le site », explique William Peree. Les 2,5 millions déployés par Geprom sont en effet entièrement consacrés à l’équipement. Un système de tri optique identifiant les différents types de plastiques, une unité de lavage des déchets collectés et des machines de compoundage constituent le socle de l’investissement industriel.

La Communauté de communes a quant à elle piloté la partie immobilière du projet, en rachetant le site anciennement occupé par le plasturgiste Alplast, pour un coût de 850 000 euros. Dans un deuxième temps, l’organisation publique a débloqué un budget d’un million d’euros pour des travaux portant notamment sur le raccordement électrique des machines de Geprom et la réfection des canalisations d’eau et d’air comprimé.

L’équipe de 25 personnes qui travaillera à la production est appelée à s’étoffer pour rassembler une centaine de salariés d’ici à trois ans. Un bureau d’études de dix personnes sera également mis en place. Jeune pousse, la société Geprom a l’ambition de devenir « le premier centre européen de traitement des déchets post-consumer ». Le public pourra juger lui-même de la portée du projet car le site a été conçu pour lui ouvrir ses portes.

Marie Herbet


 

L’édition 2010-2011 de « L’ATLAS DES USINES » est disponible. Ce hors-série annuel de « L’Usine Nouvelle » propose le classement de 3 801 sites de production de plus de 75 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte