Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

GeoPost prend l'Orient-Express avec DPD

Olivier Cognasse

Publié le

Reportage La filiale de la Poste bénéficie du développement de sa propre filiale DPD en Europe de l'Est. Le marché bénéficie d'une croissance à deux chiffres. Le développement du e-commerce notamment représente une nouvelle opportunité à ne pas manquer. De l'Allemagne à la Pologne, visite des plates-formes logistiques qui tournent déjà à bon régime.

GeoPost prend l'Orient-Express avec DPD © D. R.

Des convoyeurs à tous les étages qui trient et acheminent les colis dans un vacarme infernal. Des employés peu nombreux, qui chargent et déchargent les camionnettes, à l'intérieur desquelles pénètrent les convoyeurs. Le centre de Hambourg traite 15 000 colis à l'heure grâce à une batterie de lecteurs laser qui permettent une productivité élevée et un taux d'erreur quasiment inexistant.

Le site appartient à DPD, le numéro deux en Allemagne pour l'express et le colis. DPD est la principale filiale de GeoPost (groupe La Poste). L'entreprise réalise 2,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires sur les 3,5 milliards de GeoPost, le reste de l'activité étant assuré par Chronopost et Exapaq.

Une situation qui pourrait évoluer dans les prochaines années. Paul-Marie Chavanne, qui préside GeoPost, assure qu'il n'est pas impossible "qu'une marque disparaisse à l'avenir". A n'en pas douter, DPD ne risque rien : la filiale de GeoPost traite à elle seule 2 millions de colis par jour avec 60 hubs et 800 dépôts répartis dans 40 pays. DPD réalise 45% de son chiffre d'affaires outre-Rhin.

Son développement est en partie lié au e-commerce. Arnold Schroven, le directeur général de DPD Allemagne indique qu'il "représente 20 % de [leur] activité. Et il ne cesse de croître. L'Allemagne est le deuxième cybermarché derrière la Grande-Bretagne et devant la France avec un chiffre d'affaires qui est passé de 29 à 39 milliards d'euros entre 2008 et 2010".

Depuis quelques semaines, cinq utilitaires Vito E-Cell développés par le groupe Daimler livrent quotidiennement la région de Stuttgart. Ces camionnettes Mercedes-Benz, d'une charge utile de 900 kg, ont une autonomie de 130 kilomètres en roulant à 80 km/h.

Le véhicule électrique, c'est un sujet qui tient à cœur le président de la Poste, Jean-Paul Bailly, chargé par le gouvernement de fédérer les demandes de véhicules électriques (30 000 à 50 000 unités) en France pour un certain nombre d'entreprises publiques et privées. "L'appel d'offres sera lancé avant l'été. Le ou les constructeurs désignés seront connus avant la fin de l'année. Les premières livraisons interviendront en 2012", assure Jean-Paul Bailly.

En Europe Orientale, le véhicule électrique n'est pas encore une priorité. A Varsovie, en Pologne, dans l'un des trois dépôts de DPD, il y a même peu de convoyeurs pour traiter les 20 000 colis quotidiens. Mais il existe une véritable fourmilière.

prendre le train du e-commerce

Des femmes arborant des t-shirt vert s'affairent dans un espace protégé par des grilles et des caméras. Le directeur de la filiale polonaise, Rafal Nawloka, psrécise que "les couleurs varient selon les fonctions des employés". Le vert correspond au Parcel Factory : les opérateurs préparent des colis avec les décodeurs, les téléphones, les notices, les câbles pour Polish Telecom et d'autres sociétés.

Numéro 3 en Pologne, DPD a enregistré une croissance de 12,1 % en 2010, avec un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros. Paul-Marie Chavanne n'hésite pas à affirmer que "la Pologne devient une plate-forme logistique en Europe de l'Est, comme l'ont été les Pays-Bas pour l'Europe de l'Ouest il y a une vingtaine d'années".

Pour Marek Rozycki, le patron de l'Europe de l'Est pour DPD, c'est "toute la région qui se développe. Nous avons crée 14 filiales, bureaux et joint-ventures entre 2004 et 2008. En quatre ans, nous avons doublé les volumes. Aujourd'hui, les perspectives de développement dans le sud de la région sont impressionnantes, notamment en Croatie".

Si les activités de GeoPost sont essentiellement tournées vers le B to B, il n'est pas question de rater le train du e-commerce, surtout dans un pays comme la Pologne où la poste nationale est peu présente. DPD, qui détient 20 % de parts de marché, va construire d'ici 2012 un hub à Lodz capable de traiter 30 000 colis par jour avec un tri automatisé.

"Cet investissement de 30 millions d'euros est indispensable à la poursuite du développement dans ce pays", prévient Rafal Nawloka. GeoPost n'a pas terminé sa conquête de l'Est.

Olivier Cognasse, envoyé spécial à Hambourg et à Varsovie

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

11/04/2011 - 13h27 -

Paul-Marie CHAVANNE pourrait quitter son poste maintenant. Il existe des gens plus intelligents que lui sur le marché du travail.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle