Geneviève Fioraso décriée par 7 000 universitaires et chercheurs

Une semaine à peine après la prise de fonction de Benoit Hamon à la tête du ministère de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le maintien de Geneviève Fioraso dans le gouvernement comme Secrétaire d’Etat à la recherche semble se confirmer. 7 000 universitaires et chercheurs ont signé une tribune contre la possible reconduite de l’ancienne ministre.

Partager
Geneviève Fioraso décriée par 7 000 universitaires et chercheurs

Après deux ans à la tête du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso a laissé sa place à Benoit Hamon dans le cadre d'un portefeuille élargi ; conséquence du remaniement ministériel. D’après les rumeurs, et comme l'a laissé entrevoir son successeur pendant la passation de pouvoir, mercredi dernier, l’ancienne ministre devrait être reconduite en tant que Secrétaire d’Etat dédiée à la recherche. Un maintien contesté par 7 000 universitaires et chercheurs, qui remettent en cause le bilan de Geneviève Fioraso, pourtant jugé positif par de nombreux observateurs. "On ne veut pas la tête de Geneviève Fioraso, ce qu'on veut, c'est un changement de politique à l'égard de l'université et de la recherche", a expliqué Marie-Laure Basilien-Gainche, coauteur du texte et professeur de droit à l'Université de Lyon-3, à l’AFP.

Vers une faillite

Dans cette tribune publiée sur Internet, chercheurs et universitaires soulignent notamment la dégradation de leurs conditions de travail, énumérant les "chargés de TD congédiés la veille des cours", une "précarisation de fait des non-titulaires", la "mise sous tutelle de certaines universités par les rectorats (contrairement aux promesses de campagne)", le "chauffage coupé". "Hier impensable, l'idée d'une faillite financière des universités semble aujourd'hui une quasi fatalité", déplorent les auteurs du texte. Selon eux, ce "désastre" est "le résultat d'un effet mécanique de la LRU", la loi d'autonomie des universités votée en 2007 et poursuivie par Geneviève Fioraso. "Contrairement à ce qui est affirmé aujourd'hui, on ne pourra certainement pas échapper à l'augmentation des droits d'inscription", met en garde la communauté universitaire, qui regrette le "peu d'intérêt porté à une véritable politique de la recherche" et le "peu de crédit accordé à la parole même des chercheurs et des enseignants". Selon Pascale Laborier, coauteur et professeur de sciences politiques à l'université de Nanterre, la tribune a été envoyée mardi au nouveau ministre de l'Éducation Benoît Hamon. "Nous sommes en train de nous concerter sur les suites à donner", a-t-elle expliqué à l'AFP.

Bilan pas si consensuel

Cette tribune vient démentir les analyses portées par plusieurs articles, dont le quotidien le Monde, qui évoque une réforme plutôt consensuelle. Pendant son mandat, Geneviève Fioraso a engagé plusieurs réformes, en essayant de rétablir la confiance entre le monde universitaire et le gouvernement, considérée comme entachée au cours des années précédentes. Le 9 juillet, sa loi est adoptée sans résistance, ni dans l’hémicicle ni dans la rue. Elle consiste à simplifier le système : « Nous avons fait des licences avec des socles plus larges. Nous avons réduit le nombre d’intitulés de licence, passant de 1 500 à moins de 300, de même pour les masters », a détaillé Geneviève Fioraso, lors de la passation de pouvoir mercredi 2 avril. L’ancienne ministre a aussi engagé des réformes dans la gestion d’université et a débloqué des fonds pour le plan "Campus" : « Nous avons débloqué 35 000 logements destinés aux étudiants ». A peine commencé, le chantier des regroupements d’universités, de grandes écoles et d’établissements devra être poursuivi par Benoit Hamon, dans un climat tendu. 7 000 universitaires et chercheurs exigent la rupture plutôt que la continuité.

Sophie Eustache

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS