Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Genève 2018] Cinq choses à savoir sur la nouvelle Peugeot 508

Sylvain Arnulf , , ,

Publié le

Vidéo Au Salon de Genève, la vedette du stand Peugeot est la nouvelle 508. Cette berline commercialisée dès septembre 2018 doit symboliser la montée en gamme de la marque. Zoom sur le nouveau porte-étendard du Lion produit à Mulhouse.

[Genève 2018] Cinq choses à savoir sur la nouvelle Peugeot 508 © Peugeot

Sept ans après la présentation de la première génération, Peugeot dévoile une Peugeot 508 II transfigurée au Salon de Genève. La grande berline de la marque a suivi l'évolution du segment et tente de se singulariser - notamment par le design - face à la déferlante de SUV.

Un nouveau design

Berline du segment D (celui des BMW Série 4, Audi A4, Mercedes Classe C), la 508 de deuxième génération passe de la silhouette classique 4 portes avec malle de coffre à une morphologie plus dynamique de berline / coupé à hayon dit "fastback". Le modèle est plus compact, plus agressif, et perd quelques centimètres (8 en longueur, 2 en largeur, 6 en hauteur) et quelques kilos (70, tout de même, une prouesse alors que des équipements plus lourds comme les portes sans cadres et le hayon motorisé sont plus lourds).

Pour son dessin, Peugeot a repris certains éléments des concept-cars présentés ces dernières années, comme les projecteurs full LED du concept "Instinct" (vu à Genève en 2017). On retrouve aussi dans le véhicule le système de bord i-Cockpit du concept Exalt. Le responsable du design de la 508, Pierre-Paul Mattéi, était d’ailleurs aussi celui de l’Exalt.

Peugeot fait aussi un petit clin d’œil au passé : le lion au centre de la calandre et le logo 508 sur le nez de capot sont des références aux Peugeot 504 et 504 Coupé.

De nouvelles aides à la conduite

 

Peugeot a mis le paquet sur les équipements de confort, de sécurité et les assistances à la conduite pour marquer la montée en gamme de sa berline. L’habitable embarque la troisième génération d’i Cockpit, avec un écran tacile HD de 8 à 10 pouces (selon les finitions) et des compteurs numériques sur une dalle de 12 pouces, au-dessus du volant compact. De nombreux dispositifs d’assistance sont intégrés, des indicateurs visuels (système de vision de nuit avec caméra infrarouge, Visiopark 2 à vision 360°) ou à la conduite (freinage d’urgence automatique, aide au positionnement dans la voie de circulation, détection de perte d’attention du conducteur…) Le système audio de bord est signé Focal, l’un des spécialistes français de l’acoustique.

Le constructeur dit avoir eu comme obsession, dans le développement du véhicule, les qualités fonctionnelle, perçue et d’usage. Le soin apporté à l'assemblage et le choix des matériaux (avec options cuir, chrome, bois naturel) doit se rapprocher des standards du premium.

La plate-forme "compactes et berlines" de PSA

La base de la 508 est la plate-forme modulaire EMP2, lancée en 2013, partagée avec la Peugeot 3008, l’Opel Grandland X, ou encore la C4 Picasso. Elle couvre environ la moitié de la production du groupe.

Le constructeur prévoit six motorisations pour son 508, selon les marchés, pour son nouveau modèle amiral : deux version essence autour du moteur 1.6L PureTech et quatre diesel construites autour des motorisations 1.5L et 2,0L BlueHDi. Un modèle hybride est prévu à l’automne 2019.

Made in Mulhouse

La nouvelle 508 est produite à l’usine de Mulhouse, où sont déjà assemblés le SUV Peugeot 2008, la nouvelle DS7 Crossback, la DS4 et la Citroën C4. Ce sont les sites français de Trémery et de Douvrin qui fournissent l’ensemble des groupes motopropulseurs.

 

 

Le site de Mulhouse est en cours de modernisation : le constructeur y investit 400 millions d’euros pour numériser la production et passer au monoflux (différents modèles seront produits sur une même ligne). De nouveaux véhicules seront produits à Mulhouse ainsi qu’à Sochaux (l’autre site de fabrication des modèles basés sur la plate-forme EMP2) à l’horizon 2020-2021, a annoncé PSA à l’automne.

Un segment en crise

Le segment des berlines familiales est bousculé par l’envol des SUV depuis une dizaine d’années. Un phénomène qui a touché la 508 de première génération de plein fouet. Ses ventes ont baissé de 40% en France en 2017 : avec 10 291 exemplaires vendus en 2017, la Peugeot a été doublée par la Renault Talisman (13 328, -13%). Précision notable : dans ce segment, seul un véhicule sur trois du segment est acheté par un particulier : le reste par des professionnels, commerciaux, flottes d’entreprises…

Peugeot n’a pas encore communiqué tous les tarifs de sa 508 II, disponible à partir d’octobre. Seul le prix de la série spéciale de lancement « First Edition » dévoilée à Genève a été dévoilé : il faudra débourser près de 50 000 euros pour s’offrir ce modèle basé sur la finition GT (l’une des plus luxueuses).

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

09/03/2018 - 04h55 -

OMG! Alors là je suis juste époustouflé. Jusqu'à présent j'avais en horreur tout ce qui est marque de voiture française. Je n'ai jamais aimé les marques auto made in France mais si cette fameuse 508 est comme on le décrit alors là ça va me réconcilier avec les auto françaises. Si son prix est abordable et si j'en ai les moi je l'acheterai un jour... si elle est aussi belle et autant équipée en gadgets et puissante je vais sûrement me frustrer très longtemps déjà je rêve de l'avoir. On peut rever.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle