L'Usine Auto

Genève 2011 : l'automobile oublie la crise

, ,

Publié le

Exit la morosité des deux dernières années. L'édition 2011 du salon de Genève et sa pléiade de nouveautés veut prouver que la crise de l'automobile n'est plus qu'un mauvais souvenir.

Genève 2011 : l'automobile oublie la crise © Salon Geneve

Petit et convivial, le salon de Genève s'impose désormais comme le plus incontournable des salons européens. Prisé par les médias du monde entier, il séduit les constructeurs qui y lancent de plus en plus volontiers leurs nouveaux modèles ou leurs nouveaux concepts-cars.

Programmé cette année du 3 au 13 mars, le cru 2011 ne décevra pas les visiteurs. D'autant qu'après deux années de vaches maigres, les constructeurs veulent visiblement prouver que l'enthousiasme est de retour.

Continuant de miser à fond sur la voiture propre, Renault et Nissan dévoilent aux visiteurs (et aux éventuels espions ?) un concept-car glamour et… électrique, ainsi que la version définitive du Kangoo ZE, qui sera produit à Maubeuge (Nord).

Parade au CO2, l'hybride est à l'honneur chez Porsche, Volvo ou Toyota. Coté originalités, on remarque le tricycle Morgan, la Mia ex-Heuliez et, sur le stand Lancia, des Chrysler maquillées en italienne dont la mission sera de sauver la marque en Europe.

Pays du franc suisse oblige, le rêve est également à l'honneur.  Entre l'élégantissime Aston Martin Virage, le furieux V12 de la Lamborghini Aventador, la Ferrari FF (pour Four/Four - quatre places/quatre roues motrices), ou, plus raisonnablement, la BMW série 6 Cabriolet, ceux pour qui l'austérité n'a jamais existé pourront s'en donner à cœur joie.
Vitrine de fin de crise, le salon suisse se voile néanmoins la face. Avec 74 millions d'immatriculations en 2010, et 79 attendues en 2011, le marché mondial est reparti de plus belle. Mais, dans ce contexte, l'Europe et sa croissance zéro sont à la traine face à une Asie qui fanfaronne.

Du coup, plutôt qu'à Genève, la véritable fête de l'automobile se tiendra le 15 avril prochain à l'autre bout du monde. Autrement dit, au salon de … Shanghai.

Y aller :
Salon de Genève - Parc Palexpo
Ouverture au public du 3 au 13 mars
www.salon-auto.ch

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

01/03/2011 - 23h37 -

La crise ne va pas oublier quelques constructeurs comme Fiat, Peugeot et Renault. Les augmentations inévitables du prix des carburants vont obliger beaucoup à réviser leurs prévisions. Ceci aura pas mal de conséquences, et il semble que beaucoup de constructeurs ne prennent pas garde aux différentes réactions de surprise qui émanent du public face au mode de conception et commercialisation des véhicules électriques. Renault se distingue dans se jeu bizarre et risqué. Les prix élevés et la faible autonomie de ces véhicules les condamne dans l’immédiat s’ils sont commercialisés tel quels. Le seul fait d’éventuellement intéresser les loueurs professionnels ou flottes d’entreprises n’est pas un gage de succès. Même pour les fabricants de véhicules de grand luxe, il n’y aura pas à terme de la place pour tout le monde vu la conjoncture.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte