General Motors salué pour son succès lors de son retour en Bourse

Une réussite. C’est par ce terme que le président américain Barack Obama a résumé le retour en Bourse du géant américain de l’automobile General Motors. En levant 20,1 milliards de dollars, le groupe a tenu ses promesses et a dépassé le record d’entrée en Bourse aux Etats-Unis, jusque là détenu par le groupe Visa en 2008.

Partager

General Motors salué pour son succès lors de son retour en Bourse

A la clôture de la Bourse, tous les regards étaient fixés sur l’action de General Motors le 18 novembre. +3,6%. Pour une première journée de cotation, le chiffre est satisfaisant, même si il est en-deçà des plus hauts atteints par le cours dans la journée du 18 novembre, nouvelle date clé dans l’histoire du constructeur. Pour son retour sur les marchés financiers américain et canadien, ce sont près de 20 millions d’actions qui se sont échangées au prix de 33 dollars par action. Un tarif qui a permis à GM d’être valorisé à environ 63 milliards de dollars. La participation de l’Etat américain devrait diminuer pour passer de 61% à environ 33%. Du côté du gouvernement canadien, qui détenait 11,7% du capital, on indique avoir mis en vente 30,4 millions d’actions, soit 17% de sa participation.

1% pour SAIC, 5% pour les salariés

Parmi les acheteurs, le constructeur chinois SAIC, partenaire de GM, a acheté 15,15 millions d’actions pour 500 millions de dollars, soit environ 1% du capital de GM. « Le marché automobile américain se stabilise progressivement et rebondit, et une forte demande venue des marchés émergents offre de nouvelles possibilités de croissance », a-t-il commenté. Comme prévu, les particuliers ont participé à l’introduction en Bourse, à hauteur de 20% des actions. 5% d’entre elles étaient réservées aux retraités et salariés du groupe, soit au total près de 600 millions de dollars. Une manière de récompenser les salariés qui ont enduré la crise.

Nouvel élan pour le marché

Pour le président américain, cette introduction est synonyme de guérison progressive du marché automobile. « Le contribuable américain est maintenant en position de récupérer plus que ce que mon administration a investi dans General Motors », a commenté Barack Obama, faisant référence aux 30 milliards injectés dans le constructeur sous son mandat (à ajouter aux 20 autres milliards de dollars sous l’administration Bush). L’Etat américain pourrait entièrement rentrer dans ses frais s’il parvenait à solder le reste de sa participation à environ 52 dollars par unité. Au total, selon les chiffres officiels, la chute du marché automobile en 2008 aurait entraîné une réduction d’environ 1% du PIB national et la perte d’un million d’emplois.

Parmi les autres réactions, le constructeur automobile Chrysler, autre victime de la crise aux Etats-Unis, estime que ce succès est de bon augure pour lui, qui entend revenir sur le marché financier en 2011. Après une telle journée, l’équipe dirigeante du groupe a expliqué que tout n’était pas joué : « c’est un grand jour lorsqu’on revient à la cotation, mais ce qu’il faut c’est que chaque jour soit un succès pour nos produits ». Parmi les priorités du groupe, le directeur financier Chris Lidell a expliqué que GM allait rembourser toutes ses dettes.

BARBARA LEBLANC

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS