General Motors prévoit un plan de redressement douloureux au Brésil

par Marcelo Rochabrun
General Motors prévoit un plan de redressement douloureux au Brésil
General Motors a averti ses employés au Brésil que ses nouveaux investissements dans le pays dépendraient d'un plan douloureux devant lui permettre d'y renouer avec les bénéfices. /Photo d'archives/REUTERS/Leonardo Benassatto

SAO PAULO (Reuters) - General Motors a averti ses employés au Brésil que ses nouveaux investissements dans le pays dépendraient d'un plan douloureux devant lui permettre d'y renouer avec les bénéfices, selon une note consultée samedi par Reuters.

Après de lourdes pertes ces trois dernières années, les activités locales du premier constructeur automobile américain se trouvent à "un moment critique qui nécessiterait des sacrifices de tous", a déclaré le patron du groupe américain au Brésil et en Argentine, Carlos Zarlenga, dans un message adressé aux usines brésiliennes de GM.

Cette note renvoie à des commentaires de la directrice générale de GM, Mary Barra, lors d'une récente présentation aux investisseurs des difficultés du groupe en Amérique du Sud. "Nous n'allons pas continuer à déployer des capitaux pour perdre de l'argent", a-t-elle déclaré selon Carlos Zarlenga.

Les représentants de GM au Brésil n'ont pas immédiatement commenté cette note, révélée par le journal O Estado de S.Paulo.

Le vice-président du syndicat des métallurgistes de Sao Jose dos Campos, Renato Almeida, a qualifié la déclaration de GM "d'absurde".

"L'entreprise vit une bonne période au Brésil", a-t-il ajouté. "Il n'y a aucune justification pour qu'ils suggèrent d'arrêter des activités."

Au Brésil, GM a dépassé Volkswagen et Fiat Chrysler Automobiles en termes de ventes dans un contexte de lent redressement économique.

En avril 2018, Carlos Zarlenga avait vanté les mérites d'une nouvelle catégorie de voitures aux prix tirés qui devait arriver chez les concessionnaires brésiliens cette année.

Alors que l'économie brésilienne s'est progressivement rétablie après la récession de 2015-2016, l'Argentine a rechuté l'an dernier et sa monnaie s'est effondrée.

Carlos Zarlenga a précisé que les dirigeants régionaux de GM avaient préparé un "plan de viabilité" pour la direction de Detroit mais qu'ils avaient besoin du soutien des syndicats locaux, des fournisseurs, des concessionnaires et du gouvernement. "Les investissements de GM et notre avenir dépendent de ce plan", a-t-il déclaré.

L'année dernière, le gouvernement brésilien a accordé aux constructeurs automobiles un ensemble d'allégements fiscaux d'une durée de 15 ans. Des subventions ont été prolongées alors que le secteur a du mal à rivaliser avec la production étrangère.

Le ministre de l'Economie Paulo Guedes, qui vient de prendre ses fonctions, a déclaré que le Brésil ne pouvait pas se permettre de continuer à subventionner des industries puissantes. Selon lui, la fin des politiques protectionnistes renforcera la compétitivité de l'économie.

(Benjamin Mallet pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 04/07/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - ACM HABITAT

Concours européen de maîtrise d'oeuvre pour l'opération de 48 logements environ ZAC Roques-Fraisse

DATE DE REPONSE 09/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS