Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

General Motors a perdu 1,8 milliard de dollars en Europe en 2012

, , ,

Publié le

L'américain General Motors a encore été plombé l'an dernier par l'Europe où ses pertes se sont creusées à 1,8 milliard de dollars. Au niveau mondial et sur l'ensemble de l'année 2012, le deuxième constructeur mondial en termes de ventes a vu son bénéfice net chuter de 36% à 4,9 milliards de dollars.

General Motors a perdu 1,8 milliard de dollars en Europe en 2012 © DR

General Motors a publié jeudi 14 février un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes, plombé par le creusement de ses pertes en Europe, conséquence de la baisse des volumes et des prix de vente. Le constructeur automobile américain a pourtant réalisé au dernier trimestre de l'année 2012 un bénéfice net de 892 millions de dollars, contre 472 millions un an plus tôt. Son chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 3% à 39,3 milliards de dollars, légèrement au-dessus des prévisions.

Sur l'ensemble de 2012, GM a réalisé 4,9 milliards de dollars de bénéfice, en repli par rapport au profit record de 7,6 milliards en 2011. Le chiffre d'affaires du groupe a en revanche augmenté un peu plus que prévu, de 1% sur l'année à 152,3 milliards de dollars.

La lourde facture européenne de GM

En Europe où sa marque Opel est en pleine restructuration, le quatrième trimestre de l'allié de PSA se solde par une perte de 699 millions de dollars, contre 562 millions un an plus tôt. Au total en 2012, GM y a creusé sa perte d'exploitation (Ebit) annuelle à 1,8 milliard de dollars, après déjà plus de 747 millions en 2011.

GM précise dans son communiqué avoir encore passé 5,2 milliards de dollars de dépréciations pour des actifs en Europe dans ses comptes du quatrième trimestre. Cette charge exceptionnelle "ne reflète pas de changement dans l'objectif du groupe visant à ramener ses activités européennes à l'équilibre d'ici 2015", assure-t-il.

(Avec Reuters, Ben Klayman et Deepa Seetharaman, Marc Angrand pour le service français)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle