General Electric sur le point de racheter l'équipementier italien Avio

Le conglomérat industriel américain General Electric est près de finaliser un accord d'achat de l'équipementier aéronautique italien Avio pour plus de trois milliards d'euros, ont déclaré le 17 décembre des sources proches du dossier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

General Electric sur le point de racheter l'équipementier italien Avio

"Sauf surprise de dernière minute, l'accord devrait être entériné entre mardi et mercredi, une annonce intervenant jeudi (19 décembre, ndlr)", a dit l'une des sources.

"Rien n'est terminé mais il y a le désir de faire affaire avant les vacances de fin d'année", a dit l'une des sources.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cinven, le fonds d'investissement qui contrôle Avio Via BCV Investments, s'est refusé à tout commentaire, tout comme GE. Cinven avait racheté Avio en 2006 pour 2,6 milliards d'euros. Avio n'était pas disponible dans l'immédiat.

Une autre source au fait du dossier a dit que jeudi comme date-limite pour annoncer un accord pourrait être réaliste dans la mesure où GE consulte les comptes d'Avio depuis quelques temps.

Mais elle ajoute que Safran, qui a eu des discussions avec Avio, n'a pas renoncé et tente de revenir dans la course.

"A ma connaissance, Safran n'a pas jeté l'éponge", a déclaré une cinquième source.

Le gouvernement italien considère Avio comme un actif stratégique et n'apprécierait pas de le voir tomber en des mains étrangères.

Le groupe d'aéronautique et de défense italien Finmeccanica, qui détient 14 % d'Avio, poursuivait des discussions en vue de vendre une participation au fonds d'investissement public Fondo Strategico Italiano.

Finmeccanica veut céder pour un milliard d'euros d'actifs afin de réduire sa dette et éviter un déclassement de sa note.

(avec Reuters, Massimo Gaia, Tim Hepher, Stephen Jewkes et Alex Smith, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Cyril Altmeyer)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS