General Electric relève sa prévision de flux de trésorerie pour 2021

(Reuters) - General Electric Co a relevé mardi sa prévision annuelle de flux de trésorerie disponible après avoir fait état d'un flux positif inattendu au deuxième trimestre, à la faveur du retour à la croissance des commandes industrielles et du chiffre d'affaires.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

General Electric relève sa prévision de flux de trésorerie pour 2021
General Electric Co a relevé mardi sa prévision annuelle de flux de trésorerie disponible après avoir fait état d'un flux positif inattendu au deuxième trimestre, à la faveur du retour à la croissance des commandes industrielles et du chiffre d'affaires. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler

Le conglomérat s'attend à un flux de trésorerie disponible positif compris entre 3,5 milliards et 5 milliards de dollars (2,96 milliards à 4,23 milliards d'euros) pour 2021, contre une précédente prévision de 2,5 milliards à 4,5 milliards.

Au deuxième trimestre, le flux de trésorerie disponible est ressorti positif à 388 millions de dollars alors que les analystes tablaient sur un flux négatif de 287 millions.

La gestion de la trésorerie est très suivie par les investisseurs qui y voient une mesure de l'état de santé des activités de General Electric et de sa capacité à rembourser sa dette.

A la Bourse de New York, l'action General Electric gagnait près de 4% dans les transactions en avant-Bourse.

Toutes les divisions industrielles du groupe ont vu leurs résultats s'améliorer lors du dernier trimestre, en particulier l'activité aéronautique qui a été touchée de plein fouet par la crise du coronavirus.

Le redressement de cette division est crucial pour le directeur général Larry Culp qui a fixé pour objectif un flux de trésorerie disponible de sept milliards de dollars en 2023, qui doit permettre au groupe d'investir, de relever son dividende et de procéder à des rachats d'actions.

Le chiffre d'affaires de General Electric a progressé à 18,28 milliards de dollars au deuxième trimestre, contre 16,81 milliards un an plus tôt.

Le bénéfice net ajusté par action est ressorti à 0,05 dollar alors que le consensus Refinitiv donnait une estimation moyenne de 0,03 dollar.

(Reportage Rajesh Kumar Singh à Chicago et Abhijith Ganapavaram à Bangalore; Blandine Hénault pour la version française, édité par Sophie Louet)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS