General Electric relève sa prévision de flux de trésorerie pour 2021

(Reuters) - General Electric Co a relevé mardi sa prévision annuelle de flux de trésorerie disponible après avoir fait état d'un flux positif inattendu au deuxième trimestre, à la faveur du retour à la croissance des commandes industrielles et du chiffre d'affaires.
Partager
General Electric relève sa prévision de flux de trésorerie pour 2021
General Electric Co a relevé mardi sa prévision annuelle de flux de trésorerie disponible après avoir fait état d'un flux positif inattendu au deuxième trimestre, à la faveur du retour à la croissance des commandes industrielles et du chiffre d'affaires. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler

Le conglomérat s'attend à un flux de trésorerie disponible positif compris entre 3,5 milliards et 5 milliards de dollars (2,96 milliards à 4,23 milliards d'euros) pour 2021, contre une précédente prévision de 2,5 milliards à 4,5 milliards.

Au deuxième trimestre, le flux de trésorerie disponible est ressorti positif à 388 millions de dollars alors que les analystes tablaient sur un flux négatif de 287 millions.

La gestion de la trésorerie est très suivie par les investisseurs qui y voient une mesure de l'état de santé des activités de General Electric et de sa capacité à rembourser sa dette.

A la Bourse de New York, l'action General Electric gagnait près de 4% dans les transactions en avant-Bourse.

Toutes les divisions industrielles du groupe ont vu leurs résultats s'améliorer lors du dernier trimestre, en particulier l'activité aéronautique qui a été touchée de plein fouet par la crise du coronavirus.

Le redressement de cette division est crucial pour le directeur général Larry Culp qui a fixé pour objectif un flux de trésorerie disponible de sept milliards de dollars en 2023, qui doit permettre au groupe d'investir, de relever son dividende et de procéder à des rachats d'actions.

Le chiffre d'affaires de General Electric a progressé à 18,28 milliards de dollars au deuxième trimestre, contre 16,81 milliards un an plus tôt.

Le bénéfice net ajusté par action est ressorti à 0,05 dollar alors que le consensus Refinitiv donnait une estimation moyenne de 0,03 dollar.

(Reportage Rajesh Kumar Singh à Chicago et Abhijith Ganapavaram à Bangalore; Blandine Hénault pour la version française, édité par Sophie Louet)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS