General Electric maintient sa prévision de croissance

Le groupe a publié vendredi 20 juillet  un bénéfice trimestriel légèrement supérieur aux attentes. Mais la croissance de son chiffre d'affaires a été légèrement moins soutenue que prévu en raisons de faiblesses en Europe.

Partager

General Electric maintient sa prévision de croissance

Le premier conglomérat américain a cependant confirmé sa prévision d'une croissance à deux chiffres de son bénéfice pour l'exercice annuel, porté par des ventes solides de locomotives et de turbines électriques.

"Nous mettons en oeuvre notre stratégie de croissance alors que l'économie mondiale reste volatile", a déclaré le directeur général Jeff Immelt dans un communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le groupe a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice de ses opérations poursuivies de 3,66 milliards de dollars (3 milliards d'euros), en hausse de 2,5% sur un an.

Le bénéfice net trimestriel - prenant en compte les opérations arrêtées - ressort en baisse de 15,8% à 3,11 milliards de dollars (2,55 milliards d'euros), soit 29 cents par action, contre 3,69 milliards (35 cents par titre) un an auparavant.

Mais en excluant des facteurs exceptionnels, notamment une charge liée à son ancienne activité dans les crédits hypothécaires subprimes aux Etats-Unis, le bénéfice ressort à 38 cents par action, dépassant légèrement le consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui donnait 37 cents.

NUAGE EUROPÉEN

Le chiffre d'affaires a crû de 2,5% à 36,5 milliards de dollars, juste en-deçà du consensus qui donnait 36,8 milliards. Le groupe a noté que le raffermissement du dollar, qui pèse sur sa compétitivité, avait contribué à réduire son chiffre d'affaires de 900 millions de dollars sur le trimestre.

"C'est une très bonne publication", a commenté Jack De Gan, chargé des investissements pour Harbor Advisory Corp.

"GE avait l'opportunité rêvée de tempérer les attentes en mettant en cause l'Europe (...) mais ne l'a pas fait. Sa perspective n'a pas changé et je pense que c'est là quelque chose de très important, vu combien sa perspective était jugée optimiste au début de l'année."

L'action GE, en hausse de plus de 10% depuis le début de l'année, a fait mieux que l'indice Dow Jones des 30 industrielles (+5,7% dans le même temps). Mais le titre cédait 0,6% dans les transactions d'avant Bourse.

"Le chiffre d'affaires est ressorti légèrement plus faible que prévu, et ce malgré des résultats supérieurs aux attentes et une solide activité industrielle", explique Cort Gwon, chef stratège pour HudsonView Capital Management.

"Son activité en Europe a été faible, et c'est là une source d'inquiétude pour de nombreuses entreprises en cette saison des résultats."

Avec Reuters, par Nicolas Delame et Natalie Huet pour le service français

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS