Gemalto poursuivi aux prud'hommes par 480 de ses cadres

Le 18 mars, 480 cadres de Gemalto ont poursuivi l'entreprise au conseil de prud'hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Les salariés reprochent au spécialiste de la sécurité numérique un mauvais calcul de la part variable de leur rémunération.

Partager
Gemalto poursuivi aux prud'hommes par 480 de ses cadres
480 cadres de Gemalto ont poursuivi l'entreprise au conseil de prud'hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). REUTERS / Gonzalo Fuentes

Un tiers des cadres de Gemalto poursuit aux prud'hommes le spécialiste de la sécurité numérique dont Thales est en train de finaliser le rachat, rapporte le quotidien Les Échos sur son site internet, indiquant qu'ils contestent le calcul de la part variable de leur rémunération. Lundi 18 mars, à l'initiative du syndicat CFE-CGC (Confédération française de l'encadrement - Confédération générale des cadres), leur avocat, Me Emmanuel Mauger, a déposé 480 dossiers devant le conseil de prud'hommes de Boulogne-Billancourt.

Le quotidien précise que le litige porte sur le calcul de la part variable versée en mars 2016 à deux tiers des cadres de l'entreprise en France et plus précisément sur la partie liée aux objectifs financiers.

Gemalto a refusé de verser la part variable liée aux résultats financiers

En 2016, la règle était la suivante : cette part était perçue en totalité par les cadres concernés par le plan si le bénéfice d'exploitation au niveau du groupe atteignait, en 2015, 450 millions d'euros. Et elle se réduisait en sifflet de moitié à 415 millions d'euros. En deçà de ce seuil, son montant était nul.

En 2015, le bénéfice d'exploitation publié par Gemalto a atteint 423 millions d'euros. Mais l'entreprise a refusé de verser aux cadres concernés les 61,4% de la part variable liée aux résultats financiers, explique le journal.

Pour la direction, poursuit-il, l'objectif ne pouvait être considéré comme atteint que si le bénéfice d'exploitation excédait toujours 415 millions d'euros, non pas avant, mais après le versement des bonus.

Les 480 requêtes s'appuient sur un précédent : six cadres ont déjà gagné aux prud'hommes en décembre 2018 sur le même sujet. Gemalto ayant fait appel, les nouveaux dossiers vont être joints aux précédents.

Avec Reuters (Catherine Mallebay-Vacqueur, édité par Elizabeth Pineau)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous pression en service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDI - Saint-Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

66 - Banyuls-sur-Mer

Création d'un pavillon d'accueil au centre régional de la Sommellerie

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS