GE veut coter 20% de sa filiale de cartes de crédit

NORWALK, Connecticut (Reuters) - General Electric a annoncé vendredi son intention d'introduire en Bourse environ 20% de sa filiale de services financiers aux particuliers, qu'il prévoit de scinder l'an prochain pour réduire son exposition au secteur financier.

Partager

La filiale est présente principalement dans les cartes de crédit et le crédit à la consommation.

GE a l'intention de sortir d'ici 2015 du marché des services financiers aux particuliers en distribuant le reste du capital de sa filiale à ses actionnaires en échange d'actions du groupe.

GE Capital, la division qui regroupe les différentes filiales financières du conglomérat américain, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires global de 46 milliards de dollars (33,4 milliards d'euros).

Elle est présente entre autres dans les prêts aux entreprises, le crédit à la consommation, l'immobilier et les financements pour le secteur aéronautique et celui de l'énergie.

Après avoir un temps généré à elle seule près de la moitié des profits globaux de General Electric, la division a failli contraindre le groupe au dépôt de bilan pendant la crise financière, ce qui a conduit la direction à engager un plan de réduction de l'exposition au secteur financier.

Gerald E. McCormick et Jeffrey Benkoe; Marc Angrand pour le service français

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS