Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

GE Solutions industrielles intéresse de nouveau ABB

,

Publié le

NEW YORK (Reuters) - General Electric a repris les négociations pour vendre sa branche solutions industrielles au groupe suisse d'électrotechnique ABB, le conglomérat américain se montrant moins gourmand sur le prix de vente, apprend-on de source proche du dossier.

GE Solutions industrielles intéresse de nouveau ABB
General Electric a repris les négociations pour vendre sa branche solutions industrielles au groupe suisse d'électrotechnique ABB, le conglomérat américain se montrant moins gourmand sur le prix de vente.
© Roland Zumbuehl

Les discussions avec ABB s'étaient arrêtées le mois dernier sur des questions de prix.

GE serait désormais prêt à vendre pour un peu plus de deux milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) cette branche qui fabrique des coupe-circuits et autres équipements électriques, alors qu'il espérait à l'origine tirer plus de trois milliards de dollars de cette cession, ont indiqué à Reuters quatre personnes interrogées cette semaine.

Le français Schneider Electric n'est plus intéressé, précise-t-on, dans la mesure où il vient d'annoncer le rachat d'Asco Power Technologie et qu'un rachat de GE Solutions industrielles risquerait de soulever des problèmes de concurrence.

Céder les actifs non stratégiques

Le nouveau patron de GE, John Flannery, qui a succédé à Jeffrey Immelt le 1er août, est déterminé à poursuivre les cessions d'actifs non stratégiques. Le groupe a cédé ces dernières années ses activités dans la finance, les appareils ménager et sa filiale de télévision et de cinéma NBCUniversal.

Les cessions d'actifs sont d'autant plus à l'ordre du jour que le fonds spéculatif Trian Fund Management LP de Nelson Peltz, qui est au capital de GE, souhaite que le conglomérat réduise ses coûts et se recentre sur ses grandes activités industrielles.

GE a vendu en mars dernier son activité de traitement des eaux industrielles au français Suez et à la Caisse de dépôt et placement du Québec pour 3,2 milliards d'euros .

Greg Roumeliotis et Alwyn Scott; Danielle Rouquié pour le service français

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle