Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

GE renforce ses effectifs à Belfort

Lucie Thiery , , ,

Publié le

Dans le cadre des 1000 emplois nets qui seront créés par General Electric en France d’ici 2018, 310 postes dédiés à la fabrication reviendront pour l’essentiel au site de Belfort (Territoire de Belfort).

Le conglomérat américain General Electric a annoncé lundi 7 décembre qu’il allait créer 1 000 emplois nets d’ici 2018 en France, dans ses activités industrielles. Ce vaste plan va largement profiter au site de Belfort (Territoire de Belfort) où les effectifs seront renforcés.

Le président de GE Europe, Mark Hutchinson a détaillé ce programme d’embauche qui se décompose en quatre volets: le numérique, un programme de leadership, un recrutement d'ingénieurs hautement qualifiés et les services supports. Les deux derniers concernent Belfort.

Le premier vise à réintégrer les activités de fabrication de composants et de pièces au sein du groupe. Cette ambition se traduira par la création de 310 postes "hautement qualifiés" principalement sur le site industriel de Belfort.

Le second volet a pour volonté de créer 200 postes répartis entre Belfort et Paris, afin d’y regrouper les services communs et de support pour toutes les entités de GE France. La Direction n’a pas souhaité préciser le nombre exact d’emplois revenant au site de Belfort.

Après la récente acquisition de la branche énergie d’Alstom, Belfort et ses 3 800 salariés (dont 2 000 sont issus d’Alstom Power), spécialisé dans la fabrication de turbines 50 Hertz, est l’un des plus importants sites industriels de GE dans le monde.

500 postes supplémentaires à Belfort, dont la moitié chez les sous-traitants

À Belfort, les recrutements démarreront dès janvier 2016 et se poursuivront jusqu’en 2018. Au-delà de ce renforcement d’effectifs annoncé, s’ajoutent les 500 emplois supplémentaires espérés si GE remporte les contrats à l’export en attente du côté de l’Indonésie et de l’Égypte.

Promis dans le cadre de l’accord de financement à l’export passé entre l’assureur-crédit Coface et GE, la moitié de ces emplois seront directs, l’autre moitié bénéficiera aux sous-traitants de GE.

Une très bonne nouvelle selon le directeur général du site General Electric de Belfort, François Cavan. "Je me réjouis pour les créations d’emplois qui auront lieu sur nos différentes entités industrielles de Belfort. La réinternalisation de postes de fabrication sur notre site est un signe de reconnaissance de notre savoir-faire. Je rappelle que Belfort est le centre d’excellence des turbines à gaz 50 hertz et accueillera le siège de la co-entreprise Nucléaire."

Lucie Thiery

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle