GE ne respecte pas ses engagements sur l'emploi, dit le secrétaire d'Etat Benjamin Griveaux

PARIS (Reuters) - General Electric n'a pas respecté intégralement les engagements pris lors du rachat de la branche énergie d'Alstom en 2014, en particulier celui de créer 1.000 emplois nets en France à l'horizon 2018, a déclaré mardi Benjamin Griveaux, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie.

Partager
GE ne respecte pas ses engagements sur l'emploi, dit le secrétaire d'Etat Benjamin Griveaux
General Electric n'a pas respecté intégralement les engagements pris lors du rachat de la branche énergie d'Alstom en 2014, en particulier celui de créer 1.000 emplois nets en France à l'horizon 2018, a déclaré mardi Benjamin Griveaux (photo), secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie. /Photo prise le 26 septembre 2017/REUTERS/Stéphane Mahé

En 2014, lors du rachat de la branche énergie d'Alstom par General Electric, l'entreprise américaine avait pris des engagements en particulier celui de créer 1 000 emplois nets en France à l'horizon 2018, a déclaré mardi Benjamin Griveaux, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie.

General Electric a annoncé en juillet dernier qu'il comptait supprimer 345 emplois sur les 800 que compte le site GE Hydro de Grenoble. Les salariés du site prévoyaient de manifester mardi matin à Grenoble et de défiler jusqu'à la préfecture de l'Isère.

"GE (...) a réitéré son engagement qu'elle avait pris en novembre 2015 de ne fermer aucun site de fabrication pendant la période de l'accord, qui dure trois ans, jusqu'en novembre 2018", a déclaré sur Radio Classique Benjamin Griveaux, qui a reçu lundi soir des représentants de GE.

"Le second engagement pris, important, était la création de 1 000 emplois nets sur cette même période de trois ans, qui court de novembre 2015 à novembre 2018. Le compte n'y est pas à l'heure actuelle", a ajouté le secrétaire d'Etat.

Il a rappelé qu'un comité de suivi de l'accord devait se tenir début décembre, auquel participera un cabinet indépendant chargé de contrôler la réalité des engagements de GE sur l'emploi.

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a assuré lundi qu'il n'était "pas question de laisser tomber" le site de GE Hydro de Grenoble, tout en soulignant que les engagements pris n'avaient pas été fixés "site par site".

Mercredi dernier, le gouvernement a brandi la menace financière, en rappelant par la voix de son porte-parole Christophe Castaner que le Plan de sauvegarde de l'emploi conclu lors du rachat prévoyait une pénalité de 50.000 euros par poste non créé.

Pour Reuters, Danielle Rouquié, édité par Jean-Michel Bélot

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - Vaucresson

Exploitation, gestion et entretien de deux établissements d'accueil du jeune enfant de la Croix Blanche et Jardy

DATE DE REPONSE 11/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS