Quotidien des Usines

GE Healthcare à la pointe de l'imagerie médicale

Gaëlle Fleitour , , ,

Publié le

Dans les Yvelines, à Buc, GE Healthcare, filiale dédiée à la santé du conglomérat General Electric, va désormais produire un nouveau système d'imagerie interventionnelle, destiné au marché mondial. Le fruit d'un partenariat collaboratif d’une valeur de plus de 18 millions d'euros.

GE Healthcare à la pointe de l'imagerie médicale © D.R.

Malgré la défection des ministres de l'Economie et du Budget, GE Healthcare a baptisé ce jeudi dans son centre de recherches à Buc, dans les Yvelines, une nouvelle unité. Un grand hall blanc, doté de salles plombées pour tester les rayons X, de bancs d'essai et d'un bloc chirurgical, destinés à valider son dernier système d'imagerie interventionnelle. Soit une machine blanche de plus de 600 kilos, au design soigné et épuré, visant à guider les interventions mini-invasives en oncologie, neurologie et cardiologie.

Le fruit de deux ans de développement réalisé par 150 ingénieurs. Son atout ? Elle associe les capacités d'imagerie avancées de systèmes traditionnellement fixés au plafond ou au sol chez les concurrents Siemens et Philips, à de la mobilité. Placée dans une salle d'opération, elle peut se déplacer, guidée par un laser (un petit gyrophare fixé sur le dessus de l'équipement) qui se repère grâce à des cibles fixées au mur.

Un investissement  total de 32 millions pour GE

En effectuant des rotations silencieuses, la machine génère des rayons X puis enregistre leurs trajectoires à travers le corps du patient allongé. Elle transmet alors des images du patient sous différents angles, et peut guider le médecin via des logiciels d'imagerie 3D que développe par ailleurs GE Healthcare. Pour Clara Gaymard, présidente de GE France, "c'est la véritable révolution: ces machines participent désormais non seulement au diagnostic, mais aussi au traitement des patients".

GE Healthcare a investi 32 millions d'euros dans ce projet. Mais si des représentants du ministère de l'Economie ont fait le déplacement à Buc, c'est parce que cette technologie est le fruit d'un projet collaboratif labellisé par trois pôles de compétitivité, et sélectionné par le Fonds Unique Interministériel (FUI).

Outre GE, BA Systèmes  a fourni la plateforme logicielle et électronique, C&K Components l'interface placée aux cotés de la table d'opération et permettant au médecin de commander la machine. Les laboratoires du CEA, du CNRS et un centre de recherche préclinique Inra-AP-HP ont également participé au projet.

Le projet, budgété par les partenaires à hauteur de 18, 650 millions d’euros, a bénéfice de 6, 671 millions d ‘euros de subventions, dont 2,749 millions d’euros au titre du FUI (Fond unique interministériel), le reste étant versé par les collectivités locale. Il devrait créer 47 emplois.

Un partenariat inespéré un spécialiste breton du stockage des palettes

Pour l'entreprise bretonne BA Systèmes, qui était spécialisée dans le stockage automatique des palettes, ce partenariat était inespéré. "Lors d'un salon sur l'industrie de la robotique, sans rapport avec le médical, un de nos designers a découvert des véhicules motorisés pour transporter des palettes, raconte à l'Usine Nouvelle Hooman Hakami, PDG de l'activité systèmes interventionnels de GE Healthcare. Il s'est demandé comment appliquer cette technologie à notre système." Soucieux de trouver des partenaires locaux pour recevoir le soutien du FUI, il a alors pris contact avec BA Système. Qui projette permettra désormais de se diversifier dans le médical.

A peine homologué aux Etats-Unis, l'équipement devrait l'être aussi d'ici la fin du semestre en Europe. Vendu plus d'un million d'euros, il ne devrait être produit qu'à une cinquantaine d'unités les premières années, avant d'atteindre les 500 copies. A Buc, on finalise les lignes de production pour le marché mondial.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte