GE annonce pour 4,6 milliards de dollars d'acquisitions

BOSTON (Reuters) - General Electric a annoncé mercredi deux acquisitions pour un montant total de 4,6 milliards de dollars (3,3 milliards d'euros) et une troisième opération se heurte au rachat de sa cible.

Partager

Les dirigeants du plus important conglomérat industriel et financier américain ont expliqué récemment qu'ils pourraient mobilier jusqu'à 30 milliards de dollars pour des opérations de croissance externe au cours des années à venir, un discours qui marque une inflexion de la stratégie de GE après la posture défensive adoptée pendant la crise.

GE déboursera trois milliards de dollars pour racheter Dresser, un spécialiste des moteurs destinés aux équipements du secteur du pétrole et du gaz.

"Dresser possède une franchise et une marque globales avec 60% du chiffre hors d'Amérique du Nord, ce qui peut être accru par la présence mondiale de GE", a déclaré John Krenicki, directeur général de la branche infrastructures d'énergie du groupe.

Parallèlement, GE Capital, la division de services financiers, a racheté à Citigroup pour 1,6 milliard Retail Partner Cards, un spécialiste des cartes crédit et services financiers.

GE a aussi annoncé que le groupe britannique de services parapétroliers Wellstream Holdings avait rejeté une offre d'achat de 1,2 milliard de dollars.

Tout en accélérant ses acquisitions, le groupe est en train de vendre sa division de médias NBC Universal à Comcast, le premier opérateur de réseaux câblés des Etats-Unis.

A la Bourse de New York, l'action GE gagnait 2,9% en fin de matinée alors que l'indice Dow Jones était presque inchangé.

Scott Malone, Marc Angrand pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS