GDF Suez vise un résultat récurrent au moins stable en 2012

PARIS (Reuters) - GDF Suez a publié jeudi des performances opérationnelles en hausse en 2011, grâce en particulier à la prise de contrôle du britannique International Power depuis février, et a dit viser un résultat net récurrent au moins stable en 2012.

Partager

L'énergéticien français table ainsi pour l'exercice en cours sur un résultat net récurrent part du groupe compris entre 3,5 et 4 milliards d'euros (contre 3,5 milliards en 2011), sur des investissement bruts de 11 milliards environ et sur un dividende ordinaire égal ou supérieur à celui versé au titre de 2011.

Il a toutefois prévenu que ces objectifs reposaient notamment sur une répercussion totale de ses coûts d'approvisionnement sur les tarifs réglementés du gaz en France, alors que ceux-ci ont en partie été gelés en 2011, pénalisant son résultat brut d'exploitation (Ebitda).

GDF Suez table en outre à horizon 2015 sur un résultat net récurrent, part du groupe, de l'ordre de 5 milliards d'euros "à climat moyen et régulation stable", avec un niveau d'investissements bruts d'environ 9 à 11 milliards d'euros par an et un dividende stable ou en croissance sur la période 2013-2015.

GDF Suez a enregistré en 2011 un résultat net part du groupe de 4.003 millions d'euros (-13,3%), un Ebitda de 16.525 millions (+9,5%) et des ventes de 90.673 millions (+7,3%).

Selon le consensus réalisé par la rédaction de Reuters et par Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 4.599 millions d'euros, un Ebitda de 16.511 millions et un chiffre d'affaires de 90.004 millions.

GDF Suez propose un dividende ordinaire de 1,50 euro par action au titre de 2011, stable par rapport à celui versé au titre de 2010.

Benjamin Mallet

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS