GDF Suez : les maux du gaz touchent aussi la France

GDF Suez a confirmé la fermeture de trois centrales à gaz en France. L’Hexagone est atteint à son tour par un phénomène à grande échelle en Europe, qui pourrait à terme menacer la stabilité des réseaux électriques.

Partager
GDF Suez : les maux du gaz touchent aussi la France

[Actualisé] GDF Suez a confirmé ce mardi 23 avril qu'il allait fermer pour une durée indéterminée sa centrale située à côté de Fos-sur-Mer et ne plus faire tourner qu'en hiver deux autres des quatre centrales électriques au gaz qu'il exploite en France. Cette décision s'inscrit dans le cadre du plan de restructuration de son outil industriel en Europe.

GDF Suez devrait annoncer la mise sous cocon de trois de ses quatre centrales à gaz françaises. Cela concernera les centrales de Cycofos et Combigolfe à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), ainsi que celle de Spem, à Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique). La première sera stoppée pour une durée indéterminée, les deux autres ne fonctionneront que l’hiver.

Cette décision n’est pas une première pour l’énergéticien, ni pour le monde de l’énergie en Europe. La capacité européenne de centrales à gaz est de 125 000 MW. L’essentiel (110 000 MW) perd de l’argent et 25 000 MW sont menacés de fermeture. Les acteurs européens ont déjà mis sous cocon plusieurs de leurs installations. Eon a annoncé la fermeture de 11 000 MW thermiques, principalement au gaz, en Allemagne et en Belgique. GDF Suez va stopper 2 100 MW en Hongrie et aux Pays-Bas. Statkraft a fermé 430 MW en Allemagne, Centrica a mis sous cocon 340 MW au Royaume-Uni… la liste s’allonge.

La raison : ces unités tournent au ralenti. Prévues pour fonctionner 5 000 à 6 000 heures par an, beaucoup n’atteignent péniblement que 2 000 heures. Outre-Rhin certaines centrales ne tournent que quelques centaines d’heures. En plus de cela, les prix de l’électricité sur les marchés de gros chutent. Ainsi, la marge brute des centrales à gaz en Europe se situe entre -6 et -12 euros par MWh.

Les renouvelables et le charbon ferment les centrales à gaz

Les centrales à gaz pâtissent de deux facteurs : les renouvelables et le charbon. Avez leur accès prioritaire sur les réseaux, le photovoltaïque et l’éolien limitent l’appel aux autres sources d’énergie. Cette compétition est aggravée par le fait que, crise oblige, la consommation d’électricité diminue en Europe (-3,7 % en 2012). Le charbon, quant à lui, a le vent en poupe sur le Vieux Continent. Dopés au gaz de schiste, les Etats-Unis y envoient leur houille à des tarifs bas. La tonne de charbon est passée de 130 dollars en 2011 à 90 dollars aujourd’hui. De quoi faire tourner à plein régime les vielles centrales. Et même lancer la construction de 26 unités en Allemagne ! Sans véritable taxe carbone, le gaz ne peut pas lutter.

Le problème est que les centrales à gaz sont des outils importants sur le réseau électrique européen. Leur flexibilité et leur rapidité permettent de compenser la fluctuation de production des énergies renouvelables. "La situation des centrales à gaz est dramatique, prévenait récemment le directeur général d’Eon Johannes Teyssen. Les politiques doivent se rendre compte du risque qui apparaît sur l’approvisionnement". Aussi, en France, en Allemagne, en Belgique et en Espagne apparaissent des mécanismes visant à préserver quelques unités gaz. Ils consistent à payer ces centrales non pas pour ce qu’elles produisent, mais pour être simplement présentes sur le réseau même quand elles ne fonctionnent pas. En France, ce "marché de capacité" n’entrera pas en vigueur avant l’été 2015-2016.

Ludovic Dupin

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - Vaucresson

Exploitation, gestion et entretien de deux établissements d'accueil du jeune enfant de la Croix Blanche et Jardy

DATE DE REPONSE 11/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS