L'Usine Energie

GDF Suez franchit un pas dans le nucléaire britannique

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Bonne nouvelle pour le consortium Nugen, regroupant l’énergéticien français GDF Suez et le japonais Toshiba. L’État britannique s’est engagé à garantir le financement de leur projet : construire trois réacteurs AP-1000 sur le site nucléaire historique de Sellafield, en Angleterre. La décision finale de cet investissement est prévue pour 2018, avec une mise en service en 2024. Si le projet voit le jour, GDF Suez espère emmener avec lui des sous-traitants français du nucléaire.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte