Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

GDF Suez autorisé à exporter le gaz de schiste américain

Ludovic Dupin , , , ,

Publié le

Le projet Cameron LNG, dont GDF Suez est partie prenante, a été autorisé à exporter du gaz de schiste américain vers les marchés émergents, en particulier en Asie. Un feu vert tant attendu pour lancer la construction de l’usine de 10 milliards de dollars.

GDF Suez autorisé à exporter le gaz de schiste américain © Zubro - Wikimedia commons

L’administration américaine a donné l’autorisation au projet Cameron LNG en Louisiane d’exporter du gaz américain vers des pays non membres de l’Alena (accord de libre-échange nord-américain). Ainsi, ce site de liquéfaction de gaz (de gaz de schiste essentiellement) et d’exportation pourra adresser sa production dans le monde entier. Une très bonne nouvelle pour les parties prenantes du projet : Sempra, Mitsubishi, Mitsui et le français GDF Suez.

Ce dernier détient 16,6% de Cameron LNG. Mais surtout, l’énergéticien européen réservera 4 millions tonnes par an de gaz naturel liquéfé (GNL) sur les 12 millions de capacité total. Une masse très importante pour GDF Suez qui opère aujourd’hui 16 millions de tonnes par an dans le monde et vise 20 millions de tonnes en 2020. Le français orientera une large partie de sa production vers les marchés émergents asiatiques, à travers le canal de Panama.

Une usine de 10 milliards de dollars

Pour lancer ce projet pharaonique, il reste encore à obtenir l'évaluation de l’impact environnemental de la Commission Fédérale de Régulation de l'Energie (FERC). Elle devrait être publiée dans les semaines à venir. Après cela, GDF Suez et ses partenaires pourront lancer la construction de l’usine de liquéfaction de gaz et du terminal associé. C’est un chantier d’environ 10 milliards de dollars dont les premières productions sont prévues en 2017.

Au total, les Etats-Unis ont autorisé la construction de cinq terminaux de liquéfaction et d’exportation de gaz. L’ensemble représente un volume réduit par rapport aux flots de gaz de schiste qui se déversent sur le pays depuis six ans. Le but de l’administration américaine est de conserver un marché du gaz et du pétrole relativement fermé pour maintenir des prix bas des hydrocarbures et favoriser la compétitivité de l’industrie d’outre Atlantique.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle