GDF Suez affiche ses ambitions

Les deux entreprises ont présenté ce matin les objectifs du nouvel ensemble, dont la fusion devrait être finalisée au premier semestre 2008. Le nouveau géant de l'énergie compte investir 10 milliards d'euros par an.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

GDF Suez affiche ses ambitions
Après l'accord de fusion, place à la feuille de route. GDF Suez a présenté ce matin son plan de développement en indiquant qu'il visait pour 2008 une croissance d'environ 10% de l'Ebitda (profit avant déduction des charges financières, des impôts et taxes, des dotations aux amortissements et aux provisions). Celui-ci devant atteindre 17 milliards d'euros à horizon 2010.

Jean-François Cirelli, P-DG de Gaz de France, a assuré que le rapprochement permettait « une accélération du développement » des deux entreprises. Il a expliqué que le nouveau groupe GDF Suez se fixait donc des « objectifs opérationnels et financiers ambitieux », avec notamment un programme d'investissements de 10 milliards par an en moyenne sur la période 2008-2010.

Une gouvernance "claire"

Il a souligné que cette amélioration était rendue possible notamment par les synergies opérationnelles, estimées à un milliard par an avec un plein effet en 2013. L'ancien direct adjoint du cabinet Raffarin à Matignon a ajouté que le nouvel ensemble visait une croissance du dividende par action de 10% à 15% par an en moyenne, entre le dividende payé en 2007 et le dividende payé en 2010. Jean-François Cirelli a fait état d' « un potentiel de rémunération additionnelle sous forme de dividende exceptionnel et de rachat d'actions qui seront précisés ultérieurement ».

Concernant la gouvernance du nouveau géant de l'énergie, les deux P-DG ont affirmé qu'elle serait « claire » et que l'Etat, qui détiendra environ 35% du capital, verra ses rôles d'actionnaire et de régulateur bien séparés. Le conseil d'administration de GDF Suez sera composé de 24 membres, dont 10 proposés par Suez et 10 par GDF. L'Etat aura sept représentants. Il y aura quatre représentants des salariés, dont un pour les salariés actionnaires.

La finalisation de la fusion, annoncée le 3 septembre, a été fixée « au premier semestre 2008 » selon Gérard Mestrallet, le P-DG de Suez. « Les travaux nécessaires avancent bien » et « nous n'avons aucun retard sur le planning » prévu début septembre, a de son côté expliqué le dirigeant de GDF. Il a précisé que le décret d'application de la loi du 7 décembre 2006 sur l'énergie, qui autorise la privatisation de GDF, était « prêt ».

Philippe Roger , avec Reuters

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS