GDF prévoit de nouvelles fermetures de centrales en Europe

D'après Les Echos, le producteur français d'électricité GDF Suez va fermer cinq nouvelles centrales au gaz en Europe et s'interroge sur le devenir d'autres unités de production, alors qu'il a déjà cessé l'exploitation de dix unités depuis 2009

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

GDF prévoit de nouvelles fermetures de centrales en Europe

GDF Suez réduit sa production en Europe. D'après Les Echos de ce mardi 15 janvier, le producteur français d'électricité s'apprête à fermer cinq nouvelles centrales au gaz en Europe et s'interroge sur le devenir d'autres unités de production, alors qu'il a déjà cessé l'exploitation de dix unités depuis 2009.

Aux Pays-Bas et en Hongrie

Les centrales vouées à la fermeture sont situées aux Pays-Bas et en Hongrie, indique le journal, qui dit fonder ses informations sur des déclarations faites par le groupe en fin d'année dernière auprès d'investisseurs. Ces centrales représentent une capacité de 2,1 gigawatts (GW), soit l'équivalent de deux petites centrales nucléaires.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

D'autres centrales visées

GDF Suez s'interrogerait aussi sur le sort à réserver à d'autres unités, représentant une capacité de production de 3,3 GW. En raison de son faible taux d'utilisation l'an dernier, l'usine à cycle combiné de Carthagène, en Espagne, figurerait par exemple sur cette liste.

Au total, GDF Suez pourrait ainsi supprimer plus de 10% de ses capacités actuelles, qui étaient de l'ordre de 53 GW en Europe à la mi-2012. L'objectif pour le groupe est de réduire les coûts de fonctionnement de son parc thermique de 15%.

Dix centrales fermées au cours de trois dernières années

Au cours des trois dernières années, GDF Suez a fermé dix centrales en Belgique, en Pologne, au Royaume-Uni et en Hongrie, pour une capacité de production cumulée de 5,2 GW, rappellent Les Echos.

La moitié du parc européen de GDF Suez est composé de centrales à gaz. Or, leur rentabilité s'est fortement réduite récemment du fait notamment de l'atonie de la demande d'électricité, l'existence de surcapacités et la concurrence du charbon américain.

Autre éleménet : les énergies renouvelables jouissent d'une obligation d'achats auprès des grands opérateurs et font ainsi baisser le taux d'utilisation des centrales thermiques, ce qui diminue leur rentabilité.

Julien Bonnet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS