GBL ne compte pas prendre le contrôle de Lafarge

Partager

Ayant franchi la semaine dernière le seuil des 20 % du capital de Lafarge, le groupe Bruxelles Lambert (GBL) a indiqué à l'Autorité des marchés financiers (AMF) qu'il n'avait pas l'intention de prendre le contrôle du cimentier français.
L'AMF annonçait hier que GBL, holding détenue par le Belge Albert Frère et le Canadien Paul Desmarais, avait acquis 20,04 % des actions Lafarge (soit 34 599 255 titres) et 18,38 % des droits de vote. Très présent dans l'industrie française, avec des participations chez Total, Suez ou encore Pernod Ricard, GBL avait déclaré en décembre être prêt à monter « à terme entre 20 % et 30 % » du groupe de matériaux de construction, dont il était déjà le premier actionnaire.
« Au cours des douze mois à venir, GBL déclare ne pas agir de concert avec un tiers et envisage de procéder à des acquisitions supplémentaires au gré des opportunités de marché. » Mais la holding d'Albert Frère « n'a pas l'intention de prendre le contrôle de Lafarge », a précisé le gendarme de la bourse de Paris.

Matthieu Maury avec Reuters

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS