GB: Le distributeur Ocado veut lever 350 millions de livres

LONDRES (Reuters) - Le distributeur alimentaire britannique en ligne Ocado envisage de lever au moins 350 millions de livres (396 millions d'euros) via une émission obligataire destinée notamment à financer le développement de ses capacités.
GB: Le distributeur Ocado veut lever 350 millions de livres
Le distributeur alimentaire britannique en ligne Ocado envisage de lever au moins 350 millions de livres (396 millions d'euros) via une émission obligataire destinée notamment à financer le développement de ses capacités. /Photo d'archives/REUTERS/Dylan Martinez

Ocado, qui a signé la semaine dernière un accord très attendu avec un distributeur étranger non identifié, a également fait état lundi d'une forte hausse de ses ventes sur une période de 22 semaines au 30 avril.

Le Daily Telegraph avait rapporté le mois dernier que l'enseigne britannique Mark & Spencer étudiait un partenariat avec Ocado dans la distribution alimentaire en ligne.

Ocado prévoit de lever au moins 200 millions de livres grâce à une émission de dette prioritaire garantie à laquelle s'ajoutera une seconde levée d'environ 150 millions de livres par le biais d'une modification et d'une prolongation de sa facilité de crédit renouvelable.

Le distributeur précise dans un communiqué qu'il a voulu tirer parti de "coûts de financement historiquement bas sur le marché de la dette pour mettre en place un financement à plus long terme et à des conditions attrayantes".

Au 30 avril, la dette nette extérieure du groupe de distribution s'élevait à 98,7 millions de livres sterling.

Ocado a également signalé que ses ventes au détail brutes ont augmenté de près d'un quart à 600 millions de livres et le bénéfice avant intérêts, impôt, dépréciations et amortissements (Ebitda) de 20,5% à 37,6 millions de livres, tandis que le bénéfice imposable est ressorti en hausse de 45,7% à 6,7 millions de livres. Cependant, le comparatif ne comportait que 20 semaines.

L'action Ocado évolue en dents de scie depuis son introduction en Bourse à 180 pence en 2010. Le titre reculait de 2,51% à 282,4 pence vers 11h00 GMT, faisant ressortir une capitalisation boursière de 1,8 milliards de livres.

(James Davey; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS