Gazprom va supprimer des centaines de postes à l'étranger

MOSCOU (Reuters) - Gazprom va supprimer plusieurs centaines de postes dans ses bureaux de négoce et d'export hors de Russie, et entre autres en Grande-Bretagne, pour les rapatrier à Saint-Pétersbourg, a-t-on appris de deux sources au fait du dossier.
Partager
Gazprom va supprimer des centaines de postes à l'étranger
Gazprom va supprimer plusieurs centaines de postes dans ses bureaux de négoce et d'export hors de Russie, et entre autres en Grande-Bretagne, pour les rapatrier à Saint-Pétersbourg. /Photo d'archives/REUTERS/Sergei Karpukhin

Cette décision intervient alors que les relations se sont sensiblement dégradées entre Moscou et Londres. La Première ministre britannique, Theresa May, a annoncé mercredi l'expulsion de 23 diplomates russes et accusé Moscou de tentative de meurtre contre l'ex-agent double russe Sergueï Skripal.

Selon l'une des sources, le projet de Gazprom s'inscrit dans le contexte plus large de la réduction de la présence des entreprises russes à l'étranger, encouragé par le président Vladimir Poutine afin de réduire la portée des sanctions extérieures et de renforcer l'économie locale.

"En Russie, le sujet peut être présenté avantageusement comme un exercice de création d'emplois sur le sol du pays. C'est utile, particulièrement avant l'élection présidentielle", a expliqué cette personne en référence au scrutin de dimanche, que Vladimir Poutine devrait aisément remporter.

La décision de Gazprom, dont le principal bureau de négoce à l'étranger est basé à Londres, a toutefois été prise en début d'année, bien avant que n'éclate l'affaire Skripal, ont expliqué les sources.

Le géant gazier russe avait dit le mois dernier, sans autre précision, qu'il comptait réorganiser ses opérations de négoce et d'export à l'étranger, qui emploient 2.000 salariés environ, dont un millier à Londres.

Gazprom est aussi représenté à Paris, Houston, Singapour et en Allemagne.

Au terme de la réorganisation, les effectifs à l'étranger auront été réduit de moitié environ, tandis que des emplois auront été créés à Saint-Pétersbourg dans une proportion équivalente, a précisé l'une des sources.

La division de négoce et marketing de Gazprom a dégagé un bénéfice net de 613 millions de dollars en 2014, dernière année dont les comptes sont disponibles, avec un rendement des fonds propres de 41%.

(Christian Lowe, avec Olesya Astakhova; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS