Gautier veut être indépendant

Partager

" C'est pas vrai, Pierre a encore fait des siennes ? Ecoute, Henri, je vais régler ça avec lui et je te rappelle... " Lambert raccrocha son téléphone avec rage et bondit hors de son bureau en hurlant :
" Pierre ! Pierre ! Où est-il encore passé ? Jamais là quand je le cherche ! A se demander s'il fait partie de mon service ! "
A cette entrée tonitruante de Sylvain Lambert sur leur plateau, tous les membres du service commercial se tournèrent vers lui.
" Bon, il est où Gautier ? "
Seul Xavier Fournier osa un timide : " Il était là il y a deux minutes... Il ne doit pas être loin... "
Lambert, toujours en colère, se retourna pour partir lorsque Pierre Gautier surgit des toilettes.
" Ah, enfin ! Ça fait une heure que je vous cherche... Qu'est-ce qui vous a pris d'envoyer une note à Henri Dupont, le responsable de la logistique, pour lui dire que son service était nul, qu'il y avait plein de plaintes de clients pour non-respect des délais de livraison ?
2816_balaton - Ça faisait plusieurs fois que je lui en parlais... Rien ne bougeait... Je me suis dit qu'un courrier serait plus efficace... Et comme vous n'étiez pas là, j'ai pris les choses en main... "
En entendant ça, Lambert s'étrangla à moitié : " C'est ça... Je pars trois jours pour visiter les agences commerciales en Aquitaine... Et pendant ce temps, vous ne trouvez rien de mieux à faire que de prendre des initiatives qui me mettent dans le pétrin ! En plus, je vous rappelle que vous n'êtes pas chef de service - même si vous en rêvez - et que vous n'avez pas à traiter quelqu'un comme Dupont, qui pourrait être votre supérieur hiérarchique, comme si c'était l'un de vos collègues ! "

Gautier tenta de se défendre : " Il me semble que mes précédentes initiatives ne vous ont pas trop dérangées... Au contraire... Elles ont permis de faire avancer quelques dossiers...
- Certes, certes... Mais, cette fois, vous êtes allé trop loin ! Je ne peux pas tolérer que chacun n'en fasse qu'à sa tête... " Lambert tourna les talons. Pierre Gautier resta planté au milieu de la pièce, en répétant : " Je croyais qu'il fallait qu'on fasse preuve d'autonomie... "

Autonomie n'est pas indépendance
Pour Frédéric Pougeon, directeur associé du cabinet Winsearch, l'attitude de Gautier a des avantages : " Les gens comme Gautier sont nécessaires, car ils sont porteurs d'éléments positifs lorsqu'ils ont du talent. Même s'ils représentent un désordre permanent. "

Mais Gautier s'aventure sur un territoire à hauts risques : " Comme beaucoup de salariés, il dépasse la fonction fixée par sa hiérarchie. Et se positionne dans un cadre plus large, car il estime que ses compétences sont plus riches que celles qu'on lui attribue. "

Son supérieur risque de se sentir débordé en permanence : " Il se retrouve avec des tas de conflits à gérer déclenchés par son collaborateur. Ou il va se sentir contourné, ce qui le met en péril puisqu'il n'a plus alors sa place dans la structure. "

Gautier peut tenter de régulariser sa situation : " Il peut demander une promotion. Si son supérieur la lui accorde, il aura résolu son problème de crédibilité. En revanche, si on ne souhaite pas le promouvoir, il n'aura d'autre choix que d'obéir ou de partir. "

Conclusion
" Cette question de l'autonomie dans l'entreprise est très rarement conceptualisée alors qu'elle est cruciale, reprend Frédéric Pougeon. En effet, si les salariés se trouvent valorisés par leur autonomie, ni eux ni leurs supérieurs n'ont conscience du danger de franchir la frontière entre autonomie et indépendance - cette dernière n'ayant pas sa place dans l'entreprise. Car alors le salarié n'est plus soutenu par sa hiérarchie, il marche sur les plates-bandes de ses collègues et déclenche des conflits transfrontaliers, il est en porte-à-faux, car on ne lui reconnaît pas de légitimité sur ce terrain et il fait de la surqualité en réalisant des choses qu'on ne lui demande pas de faire. "

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS